Des selles fluo pour déceler un cancer

Agence QMI 05/09/2014 15h08
Photo Fotolia

L’utilisation d’enzymes fluorescentes lors d’examens des selles d’individus pourrait permettre d’y déceler des traces de cancer colorectal, estiment deux chercheurs de l’Université McMaster, à Hamilton, en Ontario.

Les docteurs Yingfu Li, un biochimiste et Bruno Salena, un gastroentérologue, travaillent à ce projet en collaboration avec la Société canadienne du cancer qui leur a accordé une subvention de 200 000 $.

L’idée leur est venue lors d’une conversation au cours d’une partie de golf: le Dr Li a raconté qu’il étudiait les enzymes fluorescents tandis que le Dr Salena, lui, traitait des patients atteints du cancer colorectal.

«Nous nous sommes mis à échanger sur les possibilités de détection précoce du cancer à l’aide de ces enzymes, et j’ai trouvé ça très intéressant, a indiqué le Dr Salena. J’ai regardé les données du Dr Li et je me suis dit qu’on pourrait expérimenter quelque chose de nouveau.»

Les chercheurs tenteront d’identifier des enzymes qui émettront un rayonnement lorsqu’ils sont dans des échantillons de selle de patients ayant un diagnostic de cancer colorectal, mais qui demeureront neutres dans le cas d’échantillons sains.

Si leur recherche, étalée sur deux ans, est un succès, les médecins pourraient à l’avenir faire passer ce test dans leur bureau. Utilisé sur des échantillons d’urine, ce test pourrait aussi servir à détecter les cancers du rein ou de la vessie.

Même s’il est traitable dans 90 % des cas, le cancer colorectal est le deuxième cancer le plus meurtrier au Canada.