Archive for July, 2012

Faites un don avec We-Care.com

Faites un don avec We-Care.com

Imaginez faire un don à l’ACCC (gratuitement!) chaque fois que vous magasinez en ligne : c’est maintenant possible grâce à notre partenariat avec We-Care.com. Il suffit de télécharger l’application We-Care.com ou de visiter notre magasin en ligne, pour qu’un don soit remis à l’ACCC chaque fois que vous dépensez chez l’un des 2000 marchands participants tels que : Amazon, Travelocity, Macy’s H&R Block, Netflix et 1-800 Flowers. Cette application est offerte en anglais seulement.

Télécharger l’application à partir de votre moteur de recherche (Internet Explorer, Firefox ou Google Chrome) ne prend que quelques minutes. De cette façon, chaque fois que vous magasinerez en ligne, lorsque vos achats seront éligibles, vous saurez qu’une partie de vos sous sera remise à une bonne cause!

Les dons varient d’un commerçant à l’autre et peuvent aller jusqu’à 15 % du prix de votre achat. Commencez dès aujourd’hui et joignez-vous aux 3 millions de consommateurs engagés!

Télécharger (ccac.we-care.com/start)

Cette application est gratuite et vous permet de faire un don lorsque vous magasinez chez l’un des 2000 marchands participants.

Magasiner

Explorez et magasiner en ligne comme a votre habitude. Chaque fois que vous voyez un rappel de votre application, vous êtes éligible à un don avec votre achat.

Donnez gratuitement!

Grâce à votre application, un pourcentage de vos achats sera remis directement en don à l’ACCC.

TÉLÉCHARGEZ L’APPLICATION DÈS MAINTENANT–> CCAC.WE-CARE.COM/START

Vous voulez aller plus loin? Inscrivez-vous et faites le suivi de vos dons pour recevoir des offres exclusives!

Pour s’inscrire: CCAC.We-Care.com/GetStarted.

Des nouvelles de Jen’s Booty Banter: Bougez-vous les fesses

Des nouvelles de Jen’s Booty Banter: Bougez-vous les fesses

L’exercice… Combien de fois l’avons-nous entendu; combien c’est bon pour le coeur, pour l’équilibre mental et bon pour garder la ligne. À vrai dire, la liste des bienfaits est longue et avec raison. Mais, il y a une chose dont on ne parle généralement pas : l’exercice fait faire caca! Honnêtement, y a-t-il quelque chose de plus glorieux? Enfin, lorsque vous n’êtes pas tout à fait ‘’régulier’’, y a-t-il quelque chose de plus inconfortable? Les ballonnements, les gaz, et le sentiment d’être à l’envers; c’est terrible. Ainsi, sachant tout cela, pourquoi rester assis sur son derrière quand on sait que bouger replace l’intérieur?

Je suis toujours impressionné de constater comment ça marche. Je ne fais que combiner quelques actions pour me bouger le popotin (de toutes sortes), j’ajoute des légumes à ma diète et je me transforme en princesse du bol. Avec tout ça, la vie est simplement belle.

Ne prenez pas mes mots pour dits. Faites-vous une faveur et sortez de votre sofa ou éloignez-vous de votre bureau. Vous n’avez pas besoin de courir un marathon (bien que je suis moi-même une fane; bien sûr, ça me garde les fesses en forme) mais il y a des façons simples à prendre pour ajouter quelques mouvements d’extra à votre vie quotidienne.

.Y-a-t-il quelque chose de plus simple que d’introduire la marche dans votre journée? Ça ne coûte presque rien, vous n’avez besoin que d’une bonne paire de chaussures et c’est doux pour les articulations (et toutes les autres parties de votre corps). En règle générale, le plus rapide vous marchez, le plus de bienfaits vous aurez. Marchez d’un bon pas (quelque part entre 5 km et 6 km à l’heure) et vos fesses vous en remercieront. Marcher peut aussi être une bonne raison pour stimuler votre vie sociale. Accrochez un ami, retrouvez-vous, brûlez des calories… et vous pouvez le faire pendant votre pause diner.

Marcher est aussi une bonne façon de ralentir et d’admirer le monde autour de nous. Mettez-y un peu de piquant et galopez à travers quelques collines ou encore grimper une montagne et voilà un plus à votre vie quotidienne; incluant de bons RV avec ‘’l’appel de la nature’’. Besoin de suggestions de sentiers? Jeter un coup d’œil au Sentier transcanadien http://tctrail.ca/accueil/.

Il y a plusieurs façons de glisser l’exercice dans votre vie (incluant une partie de fesses!) et je compte partager quelques une de ces façons avec vous, pour augmenter votre pouls et vous garder ‘’régulier’’. Rappelez-vous toujours que, peu importe ce que vous faites (en particulier avec ces jours de chaleur) il est crucial de boire beaucoup d’eau. Si vous ne vous hydratez pas, vous allez constiper.

En attendant la prochaine fois, bougez-vous les fesses!

 

Article originale anglais Jen’s Booty Banter: Shake your Booty.

Jennifer Hartley est rédactrice en chef pour Ottawa Life Magazine et rédactrice pour Ottawa Outdoor Magazine. Elle a été rédactrice en chef de cinéma pour Ottawa Xpress et le journal Metro aujourd’hui disparut. Elle a écrit une variété d’articles pour différents magazines à travers le Canada et à l’étranger au Royaume-Uni.

Rollin for Colon : une réussite pour la 1re édition

Rollin for Colon : une réussite pour la 1re édition


                 La toute première édition de l’évènement « ’Rollin for Colon »’ avait lieu les 20, 21 et 22 juillet derniers en Nouvelle-Écosse. 70 personnes ont participé à l’évènement qui consistait en une randonnée à moto sur les majestueuses routes de la Nouvelle-Écosse avec beaucoup de plaisir. Cet évènement est le premier en son genre car il permet aux participants qui ne possèdent pas de motocyclette d’accompagner les randonneurs en prenant place à bord d’un autobus voyageur.

Les participants ont eu l’occasion de fraterniser autour d’une bonne chaudrée de fruits de mer lors du goûter du vendredi, avant de se préparer pour la randonnée du lendemain. Les 465 km de la randonnée en partance de Yarmouth ont permis aux motocyclistes d’emprunter la route de la rive sud, avec un arrêt à Shelburne avant de se diriger vers Liverpool pour le diner. Les participants ont ensuite continué leur route jusqu’à Yarmouth en traversant le parc national de Kejimikujik, la vallée d’Annapolis et la Bear River, avec un arrêt au Festival Cherry Blossom.

En plus de la randonnée, l’évènement comportait un encan qui nous a permis d’amasser plus de 550 $ qui ont été remis au groupe local de soutien pour les patients atteints de cancer de la prostate, ainsi qu’à la Fondation Gilles Boudreau, un organisme qui accompagne et appui financièrement les patients aux prises avec un cancer et qui doivent débourser des frais de transport et d’hospitalisation lorsque les traitements requis ne sont pas offerts au Centre South West Health Cancer de Yarmouth. Nous sommes fiers d’avoir amassé des dons pour des organismes locaux en plus de ce que nous avons remis à l’ACCC!

Cette première édition du « ’Rollin for Colon »’ nous a permis d’amasser un montant de plus de 1900 $ pour l’Association canadienne du cancer colorectal. Nous sommes très fiers de cette première édition et sommes convaincus que la 2e édition qui aura lieu les 19-20 et 21 juillet 2013 sera une réussite, maintenant que nous avons fait parler de nous. Nous n’avons reçu que de bons commentaires et nous en sommes ravis !

Merci à tous nos partenaires, bénévoles et organisateurs.

Courir et amasser des dons…osez le faire!

Courir et amasser des dons…osez le faire!

L’été est la saison des sportifs et amateurs de plein air. Les adeptes de la course s’en donnent à cœur joie avec une panoplie de courses et de défis allant du 1 km en famille jusqu’à l’impitoyable 42,2 km du  marathon, en passant par les défis les plus ludiques comme les « Spartan races» et autres évènements du genre.

Chaque année, des milliers de personnes courent pour une cause, et l’ACCC vous encourage à créer une équipe pour relever le défi. Pas convaincu? Voici pourquoi vous devriez courir pour le cancer colorectal!

Pourquoi courir pour l’ACCC?

Parmi tous les cancers, le cancer colorectal est l’un des seuls que nous pouvons éviter, grâce au dépistage précoce, mais aussi en grande partie par l’adoption d’un mode de vie actif et une alimentation saine. La course est un sport d’endurance, et commencer un entrainement en course de longue distance vous incitera nécessairement à mener un mode de vie plus sain et à favoriser une alimentation équilibrée. Vous aurez besoin de vous entrainer régulièrement pour accomplir votre défi, ce qui réduira votre stress, stabilisera votre glycémie, vous incitera à manger sainement pour avoir l’énergie nécessaire à votre entrainement, vous aidera à cesser de fumer, stabilisera votre poids et ainsi, réduira vos chances de développer un cancer colorectal. Pour toutes ces raisons, nous croyons que participer à une course caritative est l’occasion de sensibiliser la population au cancer colorectal et à la prévention de celui-ci. Autrement dit, vous prêcherez par l’exemple!

Je suis un marathonien d’expérience, pourquoi m’associer à une cause?

Vous êtes un marathonien d’expérience, les 21 et 42 km n’ont plus de secrets pour vous et chaque nouvelle course est l’occasion d’améliorer votre temps personnel. Pourquoi ne pas associer vos efforts et votre grande discipline à la cause! Grâce à votre entrainement assidu, vous êtes déjà un modèle à suivre pour tous et votre mode de vie – probablement équilibré – est un exemple à suivre dans la prévention du cancer colorectal. Amasser des dons pour la cause n’est qu’une occasion de plus de partager votre passion pour la course, tout en insistant sur l’argument de la santé;  votre mode de vie pourrait vous éviter un cancer colorectal!

Je n’ai jamais couru, pourquoi je devrais commencer maintenant?

Vous n’êtes pas un sportif dans l’âme et vous préférez vous prélasser devant un bon match de hockey. L’été est l’occasion de sortir de votre salon et d’en faire un peu plus pour votre santé! La grande majorité des évènements de marathon comprennent plusieurs distances, 5km, 10 km, 21 km 42km, etc. Il vous suffit de choisir la distance qui convient à vos aspirations. Si vous souhaitez simplement vous remettre en forme, bouger un peu plus qu’à votre habitude, perdre un peu de poids, le 5 km vous conviendra amplement. Inutile de viser trop haut, cela ne fera que vous décourager. Commencer par le plus simple, le fait de vous inscrire à une course et de vous impliquer pleinement dans une collecte de dons vous gardera motivé à poursuivre votre entrainement.  De plus, qui dit que vous n’aurez pas la piqure?

Je suis convaincu, où auront lieu les prochaines courses et comment m’y inscrire?

Félicitation! Vous êtes décidé à courir pour la cause, mais ne savez pas où et comment vous inscrire? Rien de plus simple! Les prochains évènements sont le demi-marathon d’Oakville et le défi Banque Scotia dans le cadre du marathon Waterfront de Toronto. Plusieurs autres évènements existent, mais plusieurs sont déjà complets pour la saison en cours comme le Marathon de Montréal (23 septembre). Il vous suffit de vous inscrire en ligne, où vous trouverez un plan d’entrainement spécifique pour la distance choisi.

Demi-marathon d’Oakville 23 septembre 2012 : http://www.oakvillehalfmarathon.com/default.shtml

Maraton Waterfront Banque Scotia de Toronto 14 octobre 2012 : http://www.torontowaterfrontmarathon.com/en/index.htm

Rencontre avec François-Louis Tremblay

Rencontre avec François-Louis Tremblay

Un modèle à suivre

C’est avec beaucoup d’enthousiasme que l’ACCC a reçu l’athlète olympique de patinage de vitesse courte piste à ses bureaux de Montréal, pour la remise d’un don de 1000,00$. C’est avec générosité que François-Louis Tremblay a choisi cette cause, en l’honneur de sa courageuse mère, survivante du cancer colorectal.

François-Louis Tremblay est un athlète accompli ayant participé aux Jeux olympiques d’hiver en 2002, 2006 et 2010. Il est reconnu comme étant l’athlète olympique canadien à avoir récolté 5 médailles olympiques dont 2 d’or.

Par contre, ce qui retient notre attention n’est pas le nombre de médailles gagnées, mais plutôt sont mode de vie actif qui en fait un modèle de santé pour les jeunes et les moins jeunes. Ayant accompagné sa mère dans son combat contre le cancer colorectal, François-Louis Tremblay est maintenant bien conscient des risques que représente la maladie et des moyens à prendre pour l’éviter. Notre rencontre avec l’athlète fut aussi l’occasion de discuter de l’importance d’un mode de vie sain et du dépistage précoce, ce qui pourrait lui éviter de développer la maladie à son tour.

Rappelons que le cancer colorectal est le seul cancer évitable grâce au dépistage précoce!

Merci et bonne chance à l’athlète pour les prochaines qualifications.

Le congrès international sur l’obésité abdominale à Québec

Le congrès international sur l’obésité abdominale à Québec

Un congrès international sur l’obésité abdominale ça vous semble particulier? Parlez-en au Dr Jean-Pierre Després, chercheur à l’institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec, qui sera l’un des 800 spécialistes invités à ce 3e congrès qui aura lieu du 9 au 12 juillet prochain au centre des congrès de Québec.

Pourquoi un congrès sur « L’obésité abdominale » ?

Si l’embonpoint est une sonnette d’alarme qu’il ne faut surtout pas prendre à la légère, le gras abdominal quant à lui, serait d’autant plus nocif pour la santé que le gras accumulé autour des hanches par exemple. C’est autour de cette question que seront réunis les plus grands spécialistes multidisciplinaires du monde entier pour aborder des thèmes tels que les habitudes de vie, la consommation de boissons sucrées, l’obésité chez les enfants, le rôle de la famille, la sédentarité et plusieurs autres enjeux entourant l’obésité abdominale.

Un volet ouvert au public

Cette année, le congrès innove en offrant un volet grand public qui aura lieu à l’heure du midi de 12h à 13h à Laurier Québec, les 4-5 et 6 juillet. Pour connaître « l’ABC du mieux vivre » et en savoir davantage sur les risques associés à l’obésité abdominale, et ce que vous pouvez faire pour y remédier, rendez-vous à ces conférences ouvertes à tous.

Les faits

Rappelons que 600 000 personnes souffrent de diabète de type II au Québec, une maladie directement liée aux mauvaises habitudes de vie. L’embonpoint augmente également le risque de développer un cancer comme le cancer colorectal, et représente une menace pour la santé du cœur. Selon le Dr Jean-Pierre Després, « à l’institut de cardiologie et de pneumologie de Québec, 70% des hospitalisations sont dus à l’obésité abdominale », un facteur qu’il serait facile d’éliminer et qui réduirait de beaucoup les frais de santé associés à une mauvaise hygiène de vie.

Pour plus d’inormation:

http://icao2012.myhealthywaist.org/

http://www.radio-canada.ca/audio-video/pop.shtml#urlMedia=http://www.radio-canada.ca/Medianet/2012/CBV/Premiereheure201207030643.asx

http://www.newswire.ca/fr/story/1002977/convocation-conference-de-presse-3e-congres-international-sur-l-obesite-abdominale

 

Ode à la colonoscopie

Ode à la colonoscopie

Bienvenue sur mon blogue mensuel dédié à cette merveilleuse partie du corps humain : le derrière, cette chose incroyable. Je ne parle pas de l’extérieur (malgré que cela peut être très inspirant, après tout, qui n’apprécie pas un petit coup d’œil de derrière?), car ce qui compte vraiment ce trouve à l’intérieur et lorsque vous affrontez une menace soudaine comme cela m’est arrivé l’année dernière, vous réalisez à quel point vous aimez que vos fesses soient en santé. OK, toute cette histoire n’a rien de « glamour ». Les gens en général, n’aiment pas parler de leur arrière-train, mais regardez plutôt les faits; le cancer colorectal est traitable dans 90 % des cas. Vous pouvez jouer en votre faveur alors pourquoi pas?

En tant que marathonienne, je connais l’importance d’une bonne alimentation (moins de viande rouge, moins de mauvais gras et, plus important encore, manger des légumes) mais j’aimerais insister sur l’une des choses les plus importantes que vous pouvez faire pour vos fesses : vous faire dépister.

L’on m’a dit il y a bien longtemps que le cancer colorectal était une affaire de vieux hommes. Mais, c’est faux. Après tout, je suis une jeune femme en santé (dans la jeune quarantaine) et une très bonne amie à moi a le même (mais plus sérieux) problème. Merci à la colonoscopie et à la découverte précoce de polypes qui auraient pu devenir graves, nous avons toutes les deux découvertes qu’il valait mieux garder un œil sur nos fesses dans les années à venir. Sans le dépistage, un jour, ces petites choses auraient pu être désastreuses. Généralement parlant, cela prend quelques années pour qu’une excroissance se transforme en cancer, et c’est pourquoi il est encore plus fou de ne pas se faire dépister.

Vous avez un historique familial de cancer colorectal? Du sang dans les selles? (tout cela est très effrayant, je l’ai vécu ainsi que l’historique familial). Ou peut-être avez-vous des douleurs abdominales persistantes comme des crampes, des gaz, des douleurs ou un sentiment que votre côlon ne se vide jamais complètement, lorsque vous allez (vous savez…) à la selle. Enfin. Faites voir vos fesses pour une colonoscopie. Vous vous joindrez donc au club. La colonoscopie devient tendance, même Opra en a subi une, et en a parlé en onde. Vous voulez m’entendre en dire plus?

Si votre colonoscopie ne montre rien, tant mieux. Si quelque chose est trouvé, alors le mieux est de le savoir tôt. Vous aurez besoin d’un suivi et d’une colonoscopie à chaque 5 ans, mais cela est mieux que l’alternative. De plus, ce n’est pas si terrible. Bien sûr, les deux jours avant la procédure ne sont pas roses, alors que vous découvrez des réserves de … déchets que vous ne croyez même pas possibles, mais c’est une bonne occasion de prendre les choses tranquillement et de manger des tonnes de jello. Pour parler de la procédure, voici un secret dont personne ne parle : la médication est fabuleuse! J’aurais aimé que mon anesthésiste soit en nomination pour le prix de l’ordre du Canada.

Lire entre les lignes veut dire ceci : la peur n’en vaut pas la chandelle lorsqu’il s’agit de risquer votre santé. Faites voir vos fesses.

 

NB Vous cherche une façon de favoriser votre régularité intestinale? Essayez mes biscuits « colonoscopie ». Ces biscuits remettront vos fesses sur pied et en plus, ils sont bons!

Biscuits colonoscopie de Jen (contiennent de l’avoine, des pépites de chocolats et bon pour les diabétiques!)

2 tasses de farine de blé entier
2 tasses de flocon d’avoine à cuisson rapide
1 c. à thé de poudre à pâte
1 c. à thé de bicarbonate de soude
½ c. à thé de sel
Garniture : pépites de chocolats, flocons de noix de coco, cacao.

2 tasses de Splenda ou un substitut de sucre sans aspartame
1 tasse de margarine faible en gras
2 oeufs
1-2 c. à table de vanille
1/2 tasse de lait écrémé

 

Mettre tous les ingrédients secs dans un bol, réserver. Dans un 2e bol, mélanger le splenda, la margarine, les œufs et la vanille et ajouter aux ingrédients secs. Ajouter le lait (ajuster la dose au besoin).

Faire de petites boules avec la pâte, déposer sur un papier parchemin et décorer. Cuire au four à 350c pour environ 10 min ou jusqu’à obtention de la consistance voulue.

 

Jennifer Hartley est rédactrice et rédactrice en chef pour Ottawa Life Magazine et rédactrice pour Ottawa Outdoor Magazine. Elle a été rédactrice en chef de cinéma pour Ottawa Xpress et le journal Metro aujourd’hui disparut. Elle a écrit une variété d’articles pour différents magazines à travers le Canada et à l’étranger au Royaume-Uni.

L’ACCC en partenariat avec l’hôpital Mt. Sinai

L’ACCC en partenariat avec l’hôpital Mt. Sinai

L’ACCC collabore avec le Dr Kerry Bowman chercheur en bioéthique à l’hôpital Mt. Sinai dans le cadre d’un projet de recherche impliquant des anticorps synthétiques dans le traitement du cancer colorectal et d’autres cancers. Nous continuons de donner des conférences sur l’évolution des maladies, des questions d’éthique dans le traitement du cancer colorectal et du coût des médicaments et du poids des traitements rencontrés par les patients et leurs familles. L’ACCC offrira son soutien dans la prochaine étape du projet en recrutant des individus qui ont eu le cancer colorectal, afin d’explorer leurs expériences en lien avec le coût actuel des médicaments. Restez à l’affût, alors que l’ACCC poursuit son travail de partenariat dans ce projet pilote avec l’hôpital Mt-Sinais.

Faire le plein de petits fruits

Faire le plein de petits fruits

La saison des petits fruits est commencée au Québec et toutes les raisons sont bonnes pour se régaler! En effet, fraises, framboises, bleuets et mûres sont munis d’un pouvoir  antioxydant très élevé, ce qui aiderait à prévenir plusieurs maladies comme certains cancer.

Il a été démontré par plusieurs études qu’une consommation élevée en fruits et légumes diminuerait beaucoup les chances de développer un cancer colorectal. De plus, c’est tellement bon, nul besoin de s’en priver!

Faire le plein pour l’hiver

Faites-le plein de petits fruits du Québec et congelez vos précieuses récoltes. En effet, les petits fruits étant parfois dispendieux or saison, il vaut donc la peine d’acheter un gros et de congeler les surplus. Ainsi vous profiterez des bienfaits de ces aliments même en période hivernale.

Recette de sorbet aux petits fruits :

–       4 tasses de petits fruits mélangés (au choix)

–       1/3 de tasse de jus (au choix)

–       1c. à thé de sirop d’érable

–       quelques feuilles de menthe fraîche

Broyer les petits fruits au mélangeur jusqu’à obtention d’une purée ni trop lisse ni trop grumeleuse.

Ajouter le jus et le sirop d’érable et bien mélanger.

Laisser prendre au congélateur environ 2heures.

Sortir du congélateur environ 10min., ajouter des feuilles de menthes pour décorer et déguster!

Des idées pour jouer dehors en famille

Des idées pour jouer dehors en famille

Avec la saison chaude, toutes les excuses sont bonnes pour jouer dehors et se remettre en forme avec un peu d’exercices. Voici le top 5 des activités à faire en famille pour inculquer à tous le goût de bouger et de prendre sa santé en main!

  1. La marche:

Nul besoin de demeurer tout près du bureau pour marcher jusqu’à son travail, il suffit de se stationner un peu plus loin qu’à votre habitude. Un simple 30 min de marche par jour, d’un pas rapide et soutenu, pourrait faire toute la différence. En plus de vous oxygéner l’esprit, la marche favorise la régularité intestinale et est un plus pour votre cœur. Inculquez cette bonne habitude aux enfants en les incitants à marcher lors de vos sorties familiales, organisez une course jusqu’à l’entrée, premier arrivée premier servis!

  1. Arbres en arbres :

Corde, tyroliennes, échelles dans les arbres, etc. les activités offertes par arbres en arbres représentent un véritable défit pour toute la famille. En offrant une journée d’activité sportive à vos enfants, vous leur apprenez à aimer bouger et à relever des défis de taille!

http://www.arbreenarbre.com/

  1. Entrainement dans les parcs (Trekfit) :

Plusieurs parcs au pays offrent désormais des aires d’entrainement gratuit avec tout ce qu’il vous faut pour travailler vos muscles en plein air. Sous forme de station, vous trouverez dans certains parcs comme au parc Jean-Drapeau à Montréal ou au Point Pleasant Park à Halifax, des stations d’entrainement comportant des installations (barres, banc pour le travail des cuisses, etc.) et quelques instructions pour vous permettre de vous entrainer simplement et gratuitement.

http://www.trekfit.ca/solutions-ventes-circuit-exterieur.php

  1. Yoga en plein air :

Étant donné sa popularité, le yoga en plein air est maintenant de plus en plus offert par les centres communautaires, gyms, et professeurs privés. Surveillez les parcs près de chez vous pour repérer les instructeurs et centres qui offrent ce type d’activités, et informez-vous auprès des entreprises de vêtements sport, plusieurs d’entre elles comme Lolë ou Lululemon offrent des séances de yoga en plein air gratuit!

  1. Une ligue organisée:

Rien de mieux que de faire partie d’une équipe sportive amicale pour éviter de manquer vos RV sportifs hebdomadaires! Qu’il s’agisse de baseball, soccer, volley-ball, etc., ramasser quelques amis pour un RV hebdomadaire est la meilleure façon de vous garder motivé tout l’été. Pourquoi ne pas finir la partie avec un pique-nique au parc histoire d’étirer le plaisir encore plus longtemps!