Selon une étude publiée cette semaine, consommer 6 portions de fruits et légumes par jour diminuerait la survenue d’un cancer colorectal chez les non-fumeurs, mais l’augmenterait chez les fumeurs.

600 g par jour : c’est la quantité quotidienne de fruits et légumes qu’il convient de manger pour diminuer de 20 à 25 % le risque de développer un cancer du côlon. Paradoxalement, ceci ne serait valable que chez les non-fumeurs. C’est ce que révèle une étude européenne dont les résultats ont été publiés mercredi dans l’American Journal of Clinical Nutrition.

Entre 1992 et 2000, les chercheurs ont interrogé plus de 450 000 personnes sur leurs habitudes alimentaires. Ils les ont ensuite suivis jusqu’en 2006 pour mesurer le nombre de cancers colorectaux développés et le taux de décès.

Résultats : ceux qui mangent le plus de fruits et de légumes (ou de légumes seuls) ont moins de cancers colorectaux que les autres, particulièrement de cancer du côlon. Au contraire, cette consommation augmentait le risque de cancer du côlon chez les fumeurs.

Les chercheurs ne sont, pour l’instant, pas en mesure d’expliquer la différence entre fumeurs et non fumeurs. Davantage de recherches seront donc nécessaires pour expliquer ces résultats.

Van Duijnhoven FJ . Fruit, vegetables, and colorectal cancer risk: the European Prospective Investigation into Cancer and Nutrition. Am J Clin Nutr. 2009 Apr 1.


Source: elmoudjahid.com