Le chef de l’Etat fait part de sa satisfaction à l’égard de la mise en route du Plan Cancer II 2009-2013, dont un premier rapport d’étape lui a été remis en début de mois, dans un communiqué diffusé le 29 juin. Préparé par l’Institut National du Cancer (INCa) au titre de sa mission de coordination du suivi du Plan, ce document d’une centaine de pages dresse un état des lieux encourageant concernant la mise en œuvre des mesures annoncées en novembre 2009 pour améliorer la recherche, la prévention et les soins, ainsi que l’accompagnement des personnes atteintes d’un cancer pendant et après leur maladie.

Sur les 118 actions prévues dans le Plan, 100 ont été mises en oeuvre sans retard, se félicite l’INCa sur son site Internet. L’institut de recherche en cancérologie se base sur les indicateurs de résultats qu’il a mis en place pour évaluer la mise en oeuvre du Plan cancer II, et plus particulièrement de 6 mesures “phares” destinées à faire progresser chacun des domaines cités précédemment.

Pour renforcer les moyens de la recherche pluridisciplinaire, l’INCa mise notamment sur la progression de moitié du nombre d’inclusions dans les essais cliniques ; à six mois, l’augmentation atteint déjà 27 %.

Par ailleurs, l’accès aux nouvelles thérapies et aux traitements innovants a progressé, souligne l’institut, avec le déploiement de l’accès aux tests de biologie moléculaire pour les cancers du côlon et du poumon via les plateformes de génétique moléculaire.

Enfin, pour anticiper les besoins à venir, l’accent a été porté sur le développement de la formation de praticiens. Le nombre d’étudiants dans les promotions de radiophysiciens a pratiquement doublé entre 2008 et 2010, passant de 55 à 105, avec pour objectif d’atteindre le nombre de 600 radiophysiciens en France en 2013.

Afin de caractériser les risques environnementaux et comportementaux, le Plan a prévu d’accroître de 15 % la part du budget de recherche dédiée ; pour l’instant, 2,3 M€ ont été consacrés aux 11 projets retenus en 2009, correspondant à une augmentation de 4,76 % du budget.

Parallèlement, deux programmes de séquençage complet ont été initiés chez des patients atteints d’un cancer du foie et d’un cancer du sein.

La lutte contre les inégalités d’accès et de recours au dépistage annoncée par les auteurs se traduit actuellement par des taux de participation aux dépistages organisés des cancers du sein et colorectal de 37% et 53% respectivement, et par une proportion de 21% de départements ayant un taux de participation au dépistage organisé du cancer du sein inférieure à la moitié de la population cible. Si les actions de prévention et plus précisément de sensibilisation aux dépistages organisés se poursuivent, l’étude pour évaluer les freins à l’adhésion et à la fidélisation, ainsi que le respect du rythme préconisé ne sera lancée qu’au deuxième semestre 2010.
Concernant la personnalisation de la prise en charge des malades, la diffusion du Programme Personnalisé de Soins qui en est un des indicateurs-clés n’atteint pour l’instant que 10 %, une valeur assez loin des 80 % visés à l’horizon 2013.

Plusieurs mesures n’ont en revanche pas encore été initiées, comme l’accompagnement des patients après un cancer. L’action, qui consiste notamment à déployer un Programme Personnalisé de l’Après Cancer (PPAC), devrait démarrer en 2011, précise l’INCa. Le développement de l’accompagnement social personnalisé pendant et après le cancer n’a pas encore commencé, en raison du retard à la mise en oeuvre des outils nécessaires (annuaires départementaux des professionnels du secteur social, développement des hébergements et appartements thérapeutiques à proximité des lieux de prise en charge médicale). Même chose pour ce qui est de l’accès généralisé à des informations en cancérologie, puisque le portail diffusant des données sur le cancer ouvrira seulement en 2011.

Un rapport de suivi du Plan sera ainsi établi chaque semestre et remis au Président de la République. Pour la seule année 2009, 237 millions d’euros ont été consacrés au Plan cancer 2009-2013, soit 98 % du budget global prévu.

Source : Plan cancer 2009-2013 – Rapport d’étape au Président de la République – juin 2010 (accessible en ligne)


Source: Doctissimo.ca