MONTRÉAL, le 1er mars /CNW/ – L’Association canadienne du cancer colorectal (ACCC) est prête à presque tout pour transmettre son message, à savoir que le cancer colorectal est évitable, traitable et guérissable. En tant que chef de file des campagnes audacieuses au Canada, elle récidive en organisant cette année encore, au mois de mars, une campagne publicitaire des plus novatrices dans les transports en commun de 17 villes canadienne à l’occasion du Mois national de la sensibilisation au cancer colorectal.

Intitulée Faitesvoirvosfesses, cette initiative vise des centaines d’autobus municipaux qui seront décorés de photos d’arrière-trains. Elle comporte aussi la diffusion de vidéos (http://bit.ly/gcXTqh) et de messages radiophoniques  ainsi qu’un site Web interactif (faitesvoirvosfesses.ca).

« La vérité “derrière” la campagne Faitesvoirvosfesses, c’est qu’elle vise à attirer l’attention, déclare Barry Stein, président de l’ACCC, et elle y réussit! En 2010, nous l’avons mise en œuvre dans 11 des plus grandes villes du pays, et l’accueil a été positif. Même les gens qui la désapprouvaient ont reçu le message que nous voulons faire passer – à savoir que le dépistage peut sauver des vies – et qu’ils n’auraient probablement pas capté autrement. La controverse soulevée par notre campagne a donc servi le but recherché : faire en sorte qu’on commence à parler du cancer colorectal. »

M. Stein sait de quoi il parle. Il a lui-même reçu un diagnostic de cancer colorectal avec métastases au foie et aux poumons en 1995, mais il n’a maintenant plus de signes de la maladie. « L’objectif est d’éviter au plus grand nombre de gens possible d’avoir à vivre ce que j’ai traversé (ou pire), et si cette campagne y contribue, elle en vaut la peine. Pouvez-vous imaginer combien de vies pourraient être sauvées si les 50-74 ans étaient plus nombreux à passer un test de dépistage? », ajoute M. Stein.

La campagne Faitesvoirvosfesses compte parmi les multiples initiatives de sensibilisation du public organisées par l’ACCC.

Toujours à l’avant-garde des méthodes de diffusion, l’ACCC a recours aux médias sociaux pour faire connaître les activités associées au Mois national de la sensibilisation et inviter les utilisateurs de l’Internet (habitués et novices) à participer aux discussions sur le cancer colorectal. À compter du 1er mars 2011, on pourra participer au « défi du jour » de l’ACCC (Challenge of the Day) sur le blogue de l’Association (colorectal-cancer.ca/blogfr) ou sur Twitter (@coloncanada), et courir la chance de gagner des prix en «répandant la bonne parole».

Depuis son lancement en 2009, la Tournée du côlon géant, une exposition itinérante pour toute la famille organisée par l’ACCC, s’est arrêtée un peu partout au Canada, de Moncton à Inuvik. Clou de cette initiative, le côlon géant est une structure multimédia de 40 pieds de long dont le public est invité à parcourir l’intérieur sous la direction du Dr Preventino. Cette charmante marionnette sert de guide virtuel et apparaît sur les nombreux écrans qui jalonnent le parcours, fournissant de l’information aux visiteurs. À ce jour, elle a charmé et informé des centaines de Canadiens.

Parmi les autres mesures de sensibilisation mises en œuvre par l’ACCC, mentionnons le concours international de messages d’intérêt public, ouvert aux personnes de tous âges et de tous horizons. Il s’agit de présenter un message vidéo, audio ou imprimé en vue de gagner l’un des prix offerts (4 500 $ au total). Les participants peuvent soumettre autant de messages qu’ils le veulent sur le site Web du concours (www.ccacpsa.com).

Au sujet du cancer colorectal

Le cancer colorectal (cancer du côlon ou du rectum) occupe le deuxième rang des causes de décès par cancer au Canada. Bien qu’il soit évitable et guérissable lorsqu’il  fait l’objet d’un diagnostic précoce, on estime que, l’an dernier seulement, il a été diagnostiqué chez 22 500 Canadiens et a fait environ 9 100 victimes dans notre pays.

Le cancer colorectal frappe les hommes et les femmes en nombre à peu près égal. Toujours selon les estimations, un homme sur 14 et une femme sur 16 auront le cancer colorectal au cours de leur vie, et un homme sur 28 ainsi qu’une femme sur 31 en mourront.

Le dépistage du cancer colorectal est devenu une priorité dans toutes les provinces canadiennes. Les gouvernements provinciaux ont soit mis en œuvre un programme de dépistage visant l’ensemble de sa population, soit commencé la planification pour ce faire. Dans toutes les régions du pays, l’ACCC forme des partenariats avec des organismes de lutte contre le cancer et des particuliers que la question intéresse afin de promouvoir la prévention primaire et le dépistage de cette maladie.

À propos de l’ACCC

L’Association canadienne du cancer colorectal est le principal organisme canadien sans but lucratif voué à la sensibilisation à cette maladie, au soutien des personnes qui en sont atteintes ainsi qu’à la promotion de son dépistage à l’échelle nationale et d’un accès égal en temps opportun à des traitements efficaces propres à améliorer le pronostic.

En consultant le site Web de l’ACCC (http://www.cancer-colorectal.ca/); vous trouverez de l’information à jour sur le cancer colorectal. Pour commander de la documentation écrite, appelez notre ligne sans frais, au 1.877.50.COLON (26566). Par ailleurs, les informations sur les activités de l’ACCC sont mises à jour constamment sur notre blogue (http://www.colorectal-cancer.ca/blogfr/). Et il existe aussi un site Web pour la campagne Faitesvoirvosfesses (http://faitesvoirvosfesses.ca/).