Malgré la température chaude qui persiste, les premiers signes de l’automne ne tarderont pas à souffler sur nos terrasses. Vous regardez votre BBQ et êtes déjà nostalgique de cette bonne viande rouge grillée dont vous vous êtes délecté pendant la saison chaude, des cigarettes que vous avez savourées les unes après les autres et de ce vélo dont vous n’avez cessé de remettre à plus tard l’entretien. Vous pourriez vous sentir coupable, mais qu’à cela ne tienne, vous êtes un « bon vivant » vous dites-vous, refoulant loin de vos pensées ces saines habitudes de vie… qui vous martèle la conscience!

Et si l’on revisitait la définition du « bon vivant »?

Vous avez sans doute déjà entendu quelqu’un excuser le surplus de poids et le manque d’exercices d’un ami, conjoint ou collègue en s’exclamant : « C’est un bon vivant celui-là! »

Et si être un « bon vivant » signifiait davantage mettre toutes les chances de sont côté, pour vivre mieux et plus en santé?

Remettons les pendules à l’heure, et réapproprions-nous le terme « bon vivant » en  croyant plutôt, qu’être un bon vivant c’est savoir profiter des plaisirs de la vie pour vivre mieux et plus en santé.

En effet, alors que plusieurs études ont démontré que des habitudes telles que la consommation élevée de viande rouge, une alimentation pauvre en grain entier et en fruits et légumes et fumer peuvent vous mener tout droit vers le développement d’un cancer, pourquoi considérons-nous ces travers comme l’apanage du sacro-saint bon vivant ? Il ne s’agit pourtant que de quelques changements dans votre quotidien pour mieux vivre et du même coup réduire considérablement vos chances de développer un cancer colorectal. Il est peut-être temps de se réapproprier le terme et de revendiquer le plaisir d’être un bon vivant  en bonne santé!

Soft Heart By Irwin-Scott

 

 

Réduire sa consommation de viande rouge

Que les grands carnivores se rassurent : il ne s’agit pas ici de devenir végétarien. Que l’on aime les rôtis braisés, les pots au feu et les steaks de filet mignon au BBQ, ne vous donnera pas le cancer.

Par contre, il est vrai que le fonds mondial de recherche contre le cancer (FMRC) recommande de limiter sa consommation de viande rouge à 1lbs (500g) par semaine, afin de réduire son risque de développer un cancer colorectal et cette règle va de pair avec notre nouvelle définition du bon vivant.

Manger moins de viande sans perdre de saveur

Opter pour une alimentation faible en viande rouge et en gras sans perdre le plaisir de manger une nourriture gouteuse est tout à fait possible.

Le bon vivant n’abuse pas des bonnes viandes rouges, il préconise plutôt le poulet mariné dans de délicieuses marinades de yogourt au miel et au citron, des poissons braisés à l’ail et à l’huile d’olive et des casseroles aux fèves rouges et aux lentilles aromatisées au cari et à la coriandre fraiche. À l’occasion, il déguste avec engouement un tatare de bœuf épicé, et intègre à son quotidien les recettes les plus savoureuses de penne aux noix de pins et au pesto, qu’il déguste avec un peu de pain frais aux graines de tournesol… et un bon verre de rouge!

Vous n’êtes pas convaincue? Peut-être devriez-vous ajouter des herbes fraîches, de la musique et quelques amis à votre table.

Manger moins de viande rouge est une façon simple d’intégrer la prévention du cancer colorectal à son quotidien. Plusieurs personnes ont déjà fait le pas en adhérant au mouvement lundi sans viande, mais il n’est pas nécessaire de couper complètement sa consommation de viande pour mettre toutes les chances de son côté.

  1. Il suffit de troquer les charcuteries de tous les jours pour des poissons en canne ou des purées de pois chiche comme l’houmous.
  2. En semaine, préconisez les repas de volailles, poissons frais et légumineuses.
  3. Dégustez les steaks et les saucisses, à l’occasion plutôt qu’à tous les jours, par exemple la fin de semaine lorsque vous vous retrouvez entre amis au chalet.

Lisez notre blogue pour en apprendre davantage sur les habitudes du bon vivant en bonne santé et propagez la bonne nouvelle : vous pouvez réduire vos chances de développer un cancer colorectal entre autres en réduisant votre consommation de viande rouge.

 

lundi sans viande: http://www.lundisansviande.net/