Colorectal Cancer Association of Canada - CCAC
Home

Nouvelles et ressources > Nouvelles  

05/09/17

Les patients transplantés plus à risque de cancer

Le dépistage du cancer n’est pas un sujet de préoccupation majeur pour les patients transplantés. Ils ont donc plus de risque de décéder de cancer que la population générale.

Les chercheurs de l’hôpital St. Michael’s de Toronto (Canada) ont examiné les dossiers médicaux de près de 6400 patients ayant reçu une greffe d’organe entre 1997 et 2010. Ce qui leur a permis de conclure que les patients transplantés ont plus de risque de développer un cancer et d’en mourir que la population générale. Tout simplement parce que la greffe reste leur principal sujet de préoccupation, bien avant le dépistage du cancer.

ENTRE 7 ET 9 TRANSPLANTÉS SUR 10 NE SE FONT PAS DÉPISTER

Parmi les receveurs d’organes étudiés, 4436 étaient éligibles au dépistage du cancer colorectal, 2252 au dépistage du cancer du col de l’utérus et 1551 au dépistage du cancer du sein. Pourtant, entre 78% (cancer colorectal) et 91% (cancer du sein) d’entre eux n’avaient pas pratiqué de ce dépistage.

"Les bénéficiaires d’une transplantation d’organe devraient être conscients qu’ils ont un risque accru de développer et de mourir du cancer et devraient insister auprès de leur médecin pour être examinés" souligne le Dr Nancy Baxter, principal auteur de l’étude.

Il y a quelques mois, une autre étude laissait entendre que le risque accru de cancer chez les transplantés ne serait pas seulement dû à l’absence de dépistage mais aussi aux immunosuppresseurs, les médicaments prescrits après les greffes pour réduire le phénomène de rejet.


Bookmark and Share

Source: https://www.topsante.com/medecine/votre-sante-vous/greffe-et-dons/les-patients-transplantes-plus-a-risque-de-cancer-617617