Ressources

Statistiques sur le cancer colorectal

Statistiques sur le cancer colorectal

Selon la Société canadienne du cancer, en 2009, au Canada, on estime à 22 000 le nombre de personnes qui recevront un diagnostic de cancer colorectal et à 9 100 le nombre de personnes qui en mourront. Le cancer colorectal est la deuxième cause de décès par cancer, sans égard au sexe.

* On estime à 9 900 le nombre de femmes qui recevront un diagnostic de cancer colorectal et à 4 200 le nombre de celles qui en mourront.
* On estime à 12 100 le nombre d’hommes qui recevront un diagnostic de cancer colorectal et à 4 900 le nombre de ceux qui en mourront.
* En moyenne, chaque semaine, 423 Canadiens (hommes ou femmes) recevront un diagnostic de cancer colorectal.
* En moyenne, chaque semaine, 175 Canadiens mourront des suites de la maladie.

Probabilité d’avoir un cancer colorectal ou d’en mourir

* Un homme sur 14 risque d’avoir un cancer colorectal au cours de sa vie et un sur 27 en mourra.
* Une femme sur 15 risque d’avoir un tel cancer au cours de sa vie et une sur 31 en mourra.

Tendances pour le cancer colorectal

Les taux d’incidence du cancer colorectal chez les deux sexes ont augmenté entre 1980 et 1985, puis ont fléchi jusqu’au milieu des années 90 (de manière plus marquée chez les femmes que chez les hommes). Ils ont grimpé de nouveau jusqu’en 2000 et ont affiché par la suite une baisse significative (davantage chez les hommes). Les taux de mortalité sont en baisse pour les deux sexes.

Voyez comment se déroule une coloscopie (vidéo)

Qu’est-ce que le test Hémocult II ?

Qu’est-ce que le test Hémocult II ?

Le test Hémoccult II est un dispositif qui permet de dépister du sang dans les selles.

Il est remis gratuitement par votre médecin qui vous expliquera comment le réaliser vous-même à la maison. Simplement, il s’agit de déposer dans des conditions précises un peu de vos selles sur six plaquettes prévues à cet effet. Une fois que le test est effectué, vous devrez l’adresser par la poste à un centre de lecture dans une enveloppe réservée à cet envoi.

Ce test permet de détecter un cancer sur deux et un adénome sur cinq. Il a montré toutefois qu’il pouvait permettre de réduire le nombre de décès lié à ce cancer colorectal d’environ 15 à 18 %.

Par contre si le test est négatif, il faudra le renouveler tous les deux ans. Il faudra toutefois consulter rapidement un médecin si entre les deux ans, une constipation ou une diarrhée apparaissait ou une alternance de constipation et de diarrhée ou des douleurs au niveau du ventre ou de fatigue anormale.

Attention si le test est positif cela ne veut pas dire qu’il y a un cancer mais qu’il y a un saignement d’origine digestive qui peut être également d’origine bénigne comme des hémorroïdes ou des inflammations liées soit à des maladies inflammatoires, soit à des traitements préalables. Un bilan par coloscopie devra être réalisé afin de visualiser l’ensemble du côlon et du rectum.

Donc pour les personnes de plus de 50 ans, le dépistage doit être fait par la recherche de sang dans les selles tous les deux ans, suivie d’une coloscopie si cette recherche est positive. Les personnes qui ont un parent au premier degré c’est-à-dire un père ou une mère qui a été atteint jeune avant 60 ans ou si plusieurs parents du premier degré ont été atteints quel que soit l’âge de survenue, une coloscopie à partir de 45 ans ou cinq ans avant l’âge du cancer chez le parent atteint doit être réalisée.

Enfin devant des situations à risque élevé ou à risque très élevé comme les antécédents personnels de polypes ou des antécédents personnels de cancer du côlon ou de maladie inflammatoire ou de maladie héréditaire, une coloscopie doit être réalisée régulièrement tous les un à trois ans en fonction du contexte et une détection génétique avec prise en charge spécifique particulière doit être réalisée et doit être donc discutée avec votre cancérologue.


Source: lecancer.fr

Qu’est-ce que le cancer du colon? (vidéo)

cancer du colon de medical sur Vimeo.

NiTi Surgical Solutions: Technologies émergentes pour traiter le cancer colorectal au 21ième siècle

NiTi Surgical Solutions: Technologies émergentes pour traiter le cancer colorectal au 21ième siècle

NiTi Surgical Solutions est une compagnie israélienne qui a développer la première avancée majeure dans la reconnexion de tissue pour la chirurgie gastro-intestinale en plus de 30 ans. Pour donner au public un aperçu dans les nouvelles technologies émergents dans ce domaine médical avec les experts de NiTi, un groupe Facebook a été créé pour partager des idées et pensées sur la façon que l’on traite le cancer colorectal et la façon qu’on voudrait que la médecine soit au 21ième siècle.

E-santé a une excellente rubrique sur le cancer du colon et du rectum

Actualités médicales en ligne, articles médicaux et de santé quotidienne, fonds encyclopédiques, base de données de médicaments, d’associations, de maisons de retraite, e-santé a développé un contenu et des services permettant à chaque visiteur de mieux prendre en charge sa santé et celle de son entourage.

E-santé accompagne l’internaute dans ses recherches quotidiennes en matière de santé, l’aide à mieux comprendre certains mécanismes de santé et à orienter ses démarches.

E-santé s’adresse au grand public non professionnel de santé. E-santé a ainsi pour vocation de fournir des informations complémentaires à la consultation médicale. Son utilisation se situe soit en amont de la consultation, afin d’identifier par exemple les questions à poser au praticien, soit en aval pour approfondir ses connaissances sur le sujet de la consultation, mieux comprendre les maladies et les questions de santé en général. E-santé aide l’internaute à établir un dialogue critique et constructif avec son médecin.

L’ACCC vous conseille donc de consulter l’excellente rubrique sur le cancer du colon et du rectum de e-santé!

Côlonversation: Les faits au sujet des selles

FAIT Non seulement le chocolat est-il délicieux! Il est bon pour côlon. En effet le chocolat noir contient des fibres alimentaires qui facilitent l’élimination des selles et qui contribuent à nettoyer les parois de l’estomac et des intestins

FAIT Certains aliments ont des propriétés laxatives. Les prunes, le jus de prune, les papayes et la rhubarbe vous aideront à maintenir votre régularité.

FAIT Il n’est pas nécessaire d’aller à la selle tous les jours. Dans la plupart des cas, il n’y a aucun problème si l’on n’y va qu’une seule fois tous les deux ou trois jours.

FAIT À bien y penser, votre grand-mère avait raison! Son armoire à pharmacie renfermait probablement de l’huile de ricin et du lait de magnésie. N’ayez aucun doute! Une bonne cuillerée de l’un ou de l’autre a un effet laxatif indéniable.

FAIT Les chiens le font sans aucune réserve. Le saviez-vous? Tous les ans, les chiens laissent derrière eux 15 tonnes d’excréments dans les rues de Paris, et 650 personnes qui glissent sur de la merde de chien doivent être hospitalisées.

Avez-vous eu une côlonversation?

L’Association canadienne du cancer colorectal a le plaisir d’annoncer le lancement du nouveau site Vue sur le cancer Canada, un portail de nos amis au Partenariat canadien contre le cancerqui permet aux Canadiens et aux Canadiennes de chercher facilement en ligne des services, des renseignements et des ressources sur la lutte contre le cancer.

Le site promouvoit présentement une nouvelle campagne qui aidera les Canadiens et les Canadiennes à trouver les mots qu’il faut pour avoir une côlonversation!

Les personnes qui consultent le site pourront aussi recevoir et partager des nouvelles par l’entremise de Facebook, de YouTube ou de Twitter.

Il est important de subir un test de dépistage du cancer du côlon. Passez le mot. Ayez une côlonversation!