Activités

Avril: la sensibilisation se poursuit

Avril: la sensibilisation se poursuit

Après le mois national de la sensibilisation au cancer colorectal, avril marque le mois de la jonquille.

Nous venons à peine de terminer le mois de mars de la sensibilisation au cancer colorectal, que la Société canadienne du cancer lance le mois de la jonquille, pour sensibiliser au cancer en général.

Parlons-nous trop du cancer? Non si l’on considère les faits, c’est-à-dire que le cancer demeure à ce jour la première cause de mortalité au Québec et, selon l’Organisation mondiale de la santé, le cancer est l’une des principales causes de décès dans le monde et le nombre de cas augmente[1]. Le cancer colorectal quant à lui, demeure la 2e cause de mortalité par cancer au Canada.

C’est donc dire qu’il reste beaucoup à faire surtout quand on s’attarde aux causes et aux facteurs de risques.

Les faits

Selon l’Organisation mondiale de la santé, en 2008, les décès par cancer représentaient environ 13 % de la mortalité mondiale, les cancers du sein, du poumon, de l’estomac, du foie et du côlon étant les plus meurtriers. L’OMS estime qu’environ 30 % de tous les cancers sont attribuables à cinq principaux facteurs de risque comportementaux et alimentaires, considérés comme « modifiables ». Un indice élevé de masse corporelle, une faible consommation de fruits et légumes, le manque d’exercice physique, le tabagisme et la consommation d’alcool sont les cinq principaux facteurs de risque de développer un cancer.[2]

Le cancer colorectal a lui seul, a fait 608 000 victimes dans le monde en 2008.

L’OMS prévoit que le nombre de mortalités par cancer augmentera pour atteindre 13,1 millions de décès à l’échelle mondiale en 2030.[3]

Malgré tout y a-t-il de l’espoir?

Oui, il y a de l’espoir! Sachant que 30 % des cas de cancer auraient pu être évités grâce à un mode de vie équilibré et une saine alimentation, les efforts déployés pour la sensibilisation sont donc d’une importance capitale.

Bien sûr, certains individus ne sont pas à l’abri du cancer malgré une alimentation et des habitudes de vie exemplaires. Par contre, c’est en prenant conscience de l’impact de nos choix au quotidien que nous mettons toutes les chances de notre côté. Il est impératif de poursuivre la sensibilisation tant auprès des jeunes que des moins jeunes, en insistant sur la prévention par de saines habitudes de vie, mais aussi sur le dépistage précoce.

Le dépistage précoce : ce qui pourrait vous sauver la vie!

Pour plusieurs cancers, notamment le cancer colorectal, la meilleure arme connue à ce jour demeure le dépistage précoce de la maladie. En dépistant les cellules cancéreuses à un stade embryonnaire, les chances de survie sont considérablement accrues. Il faut donc poursuivre la lutte afin de briser les tabous qui entourent ce type de dépistage; tabous qui sont encore malheureusement à l’origine de beaucoup de négligence.

Les bonnes habitudes

Si souvent négligées, les bonnes habitudes de vie qui favorise la santé à long terme sont pourtant simples.

  1. Éviter l’embonpoint.
  2. Maximiser sa consommation de fruits et légumes.
  3. Réduire sa consommation hebdomadaire de viande rouge.
  4. Consommer de l’alcool avec modération.
  5. Ne pas fumer.
  6. Pratiquer l’activité physique quotidiennement.

En mémoire de tous ceux et celles touchés par le cancer, profitez du mois d’avril pour relever le défi et ajuster votre quotidien en adoptant de saines habitudes de vie et en intégrant les réflexes – comme le dépistage précoce – qui pourrait vous sauver la vie.



[1] http://www.who.int/features/qa/15/fr/index.html

[2] http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs297/fr/index.html

[3] http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs297/fr/index.html

Rencontre pancanadienne sur la réforme des politiques de remboursement des appareillages de stomie

Rencontre pancanadienne sur la réforme des politiques de remboursement des appareillages de stomie

Le 2 mars 2012

L’Association canadienne du cancer colorectal (ACCC) recevait la rencontre pancanadienne sur la politique de réforme du remboursement des appareillages de stomie à l’hôtel de l’aéroport le Mariott.

Des professionnels de la santé venant de partout au Canada étaient présents, mettant à contribution leur expertise et expérience à l’élaboration d’un document de consensus sur la réforme des politiques qui gouvernent le remboursement des appareillages de stomie au Canada. Des présentations ont eu lieu au courant de la journée donné par le Dr Jean-François Latulipe chirurgien colorectal, Joanne Hoeflok infirmière stomothérapeute, Dre. Mary Jane Esplen spécialiste psychosociale en oncologie, Dr Chris Longo économiste, ainsi que nos présidentes de rencontre Gwen Turnbull et Louise Forest-Lalande (toutes deux infirmières stomothérapeute) ce qui a permis de préparer le groupe, grâce à leur compréhension de la stomie au Canada.

Des questions, telles que l’impact psychosocial de vivre avec une stomie, le lien psychosocial entre l’amélioration de la qualité de vie et un remboursement optimal, le coût des soins de santé associés aux complications en lien avec le remboursement suboptimal des appareillages de stomie et le système de soin de santé complexe dans lequel s’insèrent les politiques de remboursement actuelles, ont été explorées. La rencontre fut un réel succès considérant que le groupe est arrivé à un consensus sur toutes les déclarations proposées.

Restez à l’écoute alors que l’ACCC s’efforce de faire publier le document de consensus dans l’une des revues de renom au Canada, ce qui sera ensuite utilisé à des fins de plaidoyer en s’adressant aux décideurs politiques provinciaux divers qui supervisent le remboursement des appareillages de stomie.

Le défi « Get up There! »

Le défi « Get up There! »

À l’ascension du mont Wentworth pour la cause

Le défi « Get up There » est un mouvement public de sensibilisation et un événement de collecte de dons afin de promouvoir la sensibilisation au cancer colorectal en Nouvelle-Écosse. L’événement dont la mission était de sensibiliser à la prévention et de défaire les tabous associés au dépistage du cancer colorectal a eu lieu le 2 mars dernier.

Débutants au lever du soleil le matin du 2 mars 2012, les 80 participants ont passé une bonne partie de la journée à faire l’ascension du mont Wentworth, en ski, en raquette ou à pied. Après s’être réchauffés au refuge, buvant de l’eau et mangeant un goûter santé, ils ont dévalé la montagne à la marche, à la course ou à ski. Un après-ski avait lieu au Ducky’s à la fin de la journée. Encore une fois, l’événement fut couronné de succès, rapportant plus de 30 000 $. Le montant final sera bientôt dévoilé.

Plaisir et organisation étaient au rendez-vous pour une grande cause. Félicitation à Becky Pink, une grande ambassadrice de l’ACCC, ainsi qu’à tous les participants et organisateurs.

Pour plus d’information sur l’événement, veuillez consulter l’adresse suivante http://www.getupthere.ca.

Kiosque d’information au Cataraqui Town Centre

Kiosque d’information au Cataraqui Town Centre

By Betty Ball

Notre groupe local de soutien, Colon Cancer Kingston, a tenu un kiosque de dépliants, livres et affiches au centre Cataraqui Town Centre de Kingston Ouest, du 3 au 5 février dernier. Bien que la fréquentation du kiosque fût discrète en raison d’évènements concurrentiels, il y a eu un flot constant de visiteurs et bon nombre de questions ont été posées par les passants curieux. Plusieurs réponses ont été fournies aux visiteurs à propos des symptômes, d’une saine alimentation, du dépistage et des traitements. Les membres étaient prêts à répondre à toutes les questions et ce fût un moment d’échange et de plaisir agréable en bonne compagnie!

Merci à tous ceux et celles qui ont pris le temps d’écouter, de partager et d’informer : Grace Acheson, Gwen Potts, Lana Coe, Beth et Carol Risto, Judy Nurse, Kevin Archibald, Janice Reinholz et Marcia, Doreen Jeffers, Lorraine Thompson, Betty Ball ainsi que Frank et Jeannette Pitman qui sont venus directement de Montréal.

 

L’esprit d’équipe et l’amitié qui caractérise l’équipe de Kingston étaient particulièrement agréables à voir. Grace et moi avons participé à d’autres foires dans le passé, mais aucune n’était aussi haute en couleur que celle-ci!

 

Félicitation à Carl, Frank et au publique de Kingston. Passons maintenant à la Tournée du colon géant OHL!

L’ACCC à la 5e édition du Salon équilibre, santé et forme

L’ACCC à la 5e édition du Salon équilibre, santé et forme

Les 28 et 29 janvier derniers avait lieu le 5e Salon équilibre, santé et forme à Québec.

Le salon ESF regroupe une multitude d’organismes et de professionnels de la santé permettant à ses visiteurs de s’informer sur les enjeux actuels en matière de santé. Axé sur la prévention et non sur la maladie, le salon ESF est un lieu idéal d’échanges et de découvertes pour apprendre à améliorer sa santé au quotidien dans toutes les sphères de sa vie.

Le 5e salon ESF a attiré une foule record de visiteurs et permis de distribuer une quantité variée d’informations sur la santé en général.

L’ACCC était présente en compagnie du Côlon géant, notre outil unique d’éducation et de sensibilisation au cancer colorectal. Nous espérons avoir contribué à la sensibilisation du public en misant encore une fois sur l’importance de la prévention par un mode de vie sain et actif ainsi que sur le dépistage précoce.

Merci aux organisateurs et bénévoles ainsi qu’aux nombreux visiteurs!

http://salonesf.com/

Collecte de fonds à la mode – Les mannequins paradent pour la cause!

Collecte de fonds à la mode – Les mannequins paradent pour la cause!

À Montréal, le 15 novembre 2011, le gala de mode de l’ACCC, « Une soirée sophistiquée et amusante », mettra en vedette la collection canadienne LUNDSTRÖM lors de sa première québécoise le 15 novembre 2011.

L’événement qui aura lieu à la salle Le Windsor, sera composé d’un cocktail dînatoire et d’un défilé de mode à l’européenne et vise à transformer la mode en une expérience sensorielle au profit de nombreux programmes de sensibilisation, de soutien et d’initiatives de défense action de l’ACCC au Québec et ailleurs au Canada.

Affectant autant les hommes que les femmes de façon presque équivalente, le cancer colorectal est la deuxième cause de décès par cancer au Québec et au Canada. Le gala célèbre le triomphe en matière de prévention et de programmes provinciaux de dépistage du cancer colorectal et souligne qu’il reste encore beaucoup à faire dans la bataille contre cette maladie évitable, traitable et guérissable.

« Notre gala annuel aide à répandre la connaissance d’une maladie qui a emporté trop de vies, simplement parce que trop peu de gens osent en parler. Soutenir cet événement nous aidera à continuer à faire la différence et ainsi, un jour, nous pourrons dire : nous avons vaincu cette maladie avec style. » Barry Stein, Président, ACCC.

L’événement « Une soirée sophistiquée et amusante » suit le succès du prix remporté pour la campagne en ligne 2010 www.faitesvoirvosfesses.ca. Raffinement et prestige peuvent être utilisés pour décrire le porte-folio montant qui mettra en évidence la collection printemps/été 2012 qui précèdera celle de l’automne/hiver 2012 de LUNDSTRÖM.

« Eleventh Floor Apparel Ltd. (EFA) est enchanté et profondément honoré d’avoir la COLLECTION LUNSTRÖM présente au gala de mode de l’ACCC, et d’être en partenariat avec une association estimée pour une grande cause » Tamar Matossian de l’EFA.

Les billets pour cet événement exclusif sont disponibles au coût de 350 $ par personne, ou 3 000 $ pour les groupes de dix. Pour de plus amples informations, des possibilités de commandite, de programme de divertissement ou pour se procurer des billets, visitez notre site www.colorectal-cancer.ca/gala/ ou contactez nos bureaux au 514.875.7745.

Courir pour la cause

Courir pour la cause

Marianne Laurin

Le 25 septembre prochain, deux évènements sportifs auront lieu à quelques kilomètres l’un de l’autre. Tout d’abord, plus de 20 000 coureurs feront vibrer les planches du pont Jacques-Cartier à Montréal, dans le cadre de la 21e édition du Marathon Oasis de Montréal. Cet évènement unique en son genre en Amérique francophone fera courir petits et grands sur 42 195 km. À son tour, le demi-marathon à caractère caritatif d’Oakville en Ontario fera se dégourdir des centaines de participants au nom du cancer colorectal, entre autres.

Inutile de tenter votre chance si vous n’êtes pas déjà inscrit, car les épreuves de 1, 5, 10, 21 et 42,2 km sont déjà complètes. C’est donc dire que la course à pied gagne du terrain!

Pourquoi courir?

Nos cousins français l’ont surnommé footing, mais au Québec nous parlons généralement de jogging ou de course à pied. Ce sport simple et peu couteux semble gagner en popularité depuis les dernières années, ce qui n’est pas surprenant lorsque l’on considère l’accessibilité de cette activité. En effet, le jogging est un sport simple qui requiert une bonne paire d’espadrilles et beaucoup de motivation! Vous pouvez courir partout et sous toutes les conditions météorologiques, à toutes heures du jour ou de la nuit. Ainsi, que vous partiez pour quelques jours en vacances sous le soleil des tropiques ou en voyage d’affaires à Toronto, vous pouvez poursuivre votre entraînement sur la plage ou dans le stationnement de votre hôtel, sans problèmes.

Courir parce que c’est amusant!

Comme toute forme d’activité physique, la course à pied aide elle aussi à prévenir le développement du cancer colorectal. Bouger vous permet de contrôler votre poids et vos humeurs, mais aussi de vous amuser et de prendre soin de votre corps. Il n’est pas nécessaire de s’entrainer pour le marathon lorsque l’on souhaite adopter la course à pied comme activité quotidienne. Quelques minutes de jogging par semaine sont suffisantes pour vous faire du bien. En effet, le fait de pratiquer une activité physique modérée et intense quotidiennement (à tous les jours!) contribue à lui seul à réduire votre risque de cancer colorectal de 50 %[1].

Qu’est-ce qu’une activité modérée? Il est plutôt difficile de définir ce qu’est une activité modérée, car ce statut change en fonction de la condition physique de chaque individu. Par contre, selon une liste produite par l’Organisation mondiale de la santé, les activités comme la marche (marcher d’un pas vif), danser, jardiner, participer à des jeux et sports avec ses enfants, promener son animal domestique[2], etc. serait de bons points de repère en terme d’activité physique d’intensité modérée. En d’autres mots, vous pratiquez une activité qui augmente sensiblement votre rythme cardiaque, qui est exigeante, mais vous n’êtes pas à bout de souffle.

Qu’est-ce qu’une activité d’intensité élevée? Lorsque vous pratiquez une activité d’intensité élevée, vous devriez déployer des efforts importants pour maintenir le rythme, avoir le souffle raccourci et une augmentation considérable de votre fréquence cardiaque. Le jogging se trouve généralement dans cette catégorie, tout comme le hockey, le basketball, le football, le vélo à vive allure, la danse aérobique, etc.[3]

Question de temps?

Oui, je sais, vous manquez de temps! Le temps que l’on réserve pour la pratique d’une activité physique est un investissement à long terme que nous devrions tous prioriser. Les bénéfices d’une vie active sont tels que personne n’a de raisons valables pour s’enfoncer dans une routine exempte d’activité physique.

Insérer la course à pied dans votre quotidien est simple, il vous faudra surtout une bonne dose de motivation.

Choisissez votre moment

Inutile de tenter de vous lever à 6 h du matin pour courir si vous avez horreur de sortir du lit le matin. Vous y arriverez sans doute une fois ou deux, puis la motivation disparaitra.  Certains adeptes de la course s’adonnent à cette pratique à toutes heures de la journée et parfois même tard en soirée. Le meilleur temps pour courir sera le vôtre. Fixez-vous un horaire flexible avec plusieurs possibilités. Vous rentrez du boulot et votre ados a encore laissé la cuisine sens dessus dessous? Pourquoi ne pas canaliser votre frustration dans un jogging rapido presto?

Soyez toujours prêt

Gardez vos chaussures et vêtements de course propre et prêts à être enfilé. Que vous couriez en revenant du bureau ou avant de quitter la maison le matin, lorsque vous enfilez votre costume de course, il ne vous reste qu’un mince pas à franchir pour sortir de la maison. Il vaut mieux courir lentement et avec peu d’entrain que de ne pas courir du tout. À tout coup, vous serez fier d’avoir mis les pieds dehors.

Laissez-vous le temps

La course à pied est sans contredit l’un des sports les plus difficiles à apprivoiser. Si le principe est simple, courir est exigeant et difficile même pour les marathoniens les plus chevronnés, qui frappent parfois le mur. Il existe plusieurs livres et sites internet que vous pouvez consulter pour entreprendre votre apprentissage, mais il est certain que lors de vos premières sorties, vous aurez sans doute de la difficulté à maintenir le rythme. Certaines techniques d’entrainement peuvent vous aider à apprivoiser ce sport, par exemple la technique des intervalles qui consiste à alterner marche et course ou course lente et course rapide, etc. Courir avec de la musique que vous aimez aide à la concentration et enfin, courir dans un endroit paisible rendra chacune de vos sorties certainement plus sereines.

 Courir pour la cause

Pourquoi ne pas apprivoiser la course en vous lançant le défi de courir pour la cause? Adopter le jogging en amassant des fonds pour une bonne cause sera peut-être le début d’une histoire d’amour. Les évènements sportifs à caractères caritatifs ne cessent de se multiplier et représentent pour plusieurs l’occasion de s’initier à un nouveau mode de vie sein et actif. Regroupez-vous et participez à un évènement qui vous touche. Si le 42.2 km du marathon de Montréal vous intimide, optez pour le 5, le 10 ou le 21 km, presque tous les évènements vous offriront ces alternatives.

Cette année encore, plusieurs coureurs ont participé à amasser des fonds pour la cause du cancer colorectal lors du demi-marathon Banque Scotia de Montréal, en avril dernier. La prochaine rencontre sera à Toronto, lors du Marathon Scotiabank Toronto Waterfront le 16 octobre prochain et il n’est pas trop tard pour s’inscrire. Vous avez encore le temps de vous préparer pour un 5 km, pourquoi ne pas tenter le défi?

Les mythes du coureur

Mal au genou? Fatigué? Trop vieux? Vous hésitez encore? Des mille et une excuses de l’adepte du sofa, les plus courantes sont sans contredit les mythes du coureur.

1. Le jogging use les genoux

Cette croyance selon laquelle les chocs causés par la course useraient les genoux est souvent la raison principale pour inciter les gens à rester chez eux. Or, détrompez-vous! Non seulement la course en tant que telle n’use pas plus les genoux qu’une autre activité physique, mais elle contribuerait, au contraire, à prévenir l’arthrose et la dégradation de l’articulation en question[4]. Le mal de genoux peut par contre, être causée par un surentrainement, des chaussures mal adaptées à nos pieds, un commencement trop intense, un surplus de poids, un terrain inadéquat (gelé ou trop dur), etc. À moins d’une indication contraire de votre médecin, vous ne devriez pas vous empêcher de courir par peur d’avoir mal aux genoux[5] et vous devriez vous munir d’une paire d’espadrilles de qualité.

2. Je suis trop vieux pour commencer à courir

Courir est une activité accessible à tous et à tout âge. L’important réside surtout dans la préparation et dans la qualité de l’entrainement, qui varie en fonction de sa condition physique. Courir un marathon (42,2 km) n’est pas nocif pour la santé si l’on est bien préparé. Par contre, je ne vous recommande pas de vous lancer un tel défi si vous n’avez que quelques semaines devant vous avant la date fatidique, et ce, peu importe l’âge. Prenez l’exemple d’Albert Miclette, 75 ans, qui courra ce dimanche son 100e marathon lors du Marathon de Montréal, et qui a découvert la course à pied à l’âge respectable de… 56 ans![6] Voici la preuve vivante qu’il n’y a pas d’âge pour commencer, et que toutes les raisons sont bonnes pour se lancer le défi.

3. Il faut s’étirer avant de courir

S’échauffer oui, s’étirer absolument pas! Plusieurs personnes croient à tort qu’un étirement évitera les courbatures du lendemain et préviendra les blessures. S’étirer à froid équivaut à tirer sur un élastique de caoutchouc gelé… Or, l’étirement s’il aide à conserver l’amplitude musculaire n’est d’aucune utilité dans la prévention des courbatures et peut même, dans certains cas, nuire aux performances[7]. Par contre, il est essentiel de s’échauffer afin de préparer son corps à l’effort physique, tant d’un point de vue musculaire que cardio-vasculaire. Pour s’échauffer, il s’agit de marcher ou de courir de façon modérée pendant environ 10 min avant la course.

Les bénéfices de la course à pied

Pour courir, il faut … courir! Que vous souhaitiez courir pour la cause ou simplement pour vous maintenir en santé, vous ressentirez plusieurs bienfaits en vous mettant à ce sport. Concentration accrue, renforcement musculaire, maintien d’un poids santé, sentiment de bien-être et j’en passe, parions que vous ne pourrez plus vous arrêter…

 

Des endroits enchanteurs

Histoire de vous inciter à courir, voici quelques suggestions de lieux particulièrement invitants pour la course :

Halifax : Point Plesant Park – http://g.co/maps/bm9ts

Régina : Wascana Park – http://g.co/maps/qjvnx

Vancouver : Stanley Park – http://g.co/maps/mbcuh

Gatineau : Lac Lemay – http://g.co/maps/mtmc4

Montréal : Parc du Mont-Royal – http://g.co/maps/5kw2d

Parc Maisonneuve –http://g.co/maps/q55jx

Parc Jarry – http://g.co/maps/9vcsd

Longueil : parc Régional du vieux Longueil – http://g.co/maps/puj8s

 

 

Pour s’informer sur les possibilités de courir pour la cause du cancer colorectal consultez les sites des différents évènement ou communiquez directement avec l’ACCC :

Oakville Half Marathon: 25 septembre 2011 http://www.oakvillehalfmarathon.com/default.shtml

Marathon Oasis de Montréal : 25 septembre 2011 http://www.marathondemontreal.com/fr/index.html

Marathon Scotiabank Water Front: 16 octobre 2011 http://www.torontowaterfrontmarathon.com/

Marathon Banque Scotia de Montréal : 29 avril 2012 http://www.canadarunningseries.com/monthalf/index.htm



[1] http://ajl.sagepub.com/content/3/5/337.abstract

[2] http://www.who.int/dietphysicalactivity/physical_activity_intensity/fr/index.html

[3] http://www.who.int/dietphysicalactivity/physical_activity_intensity/fr/index.html

[4] http://well.blogs.nytimes.com/2010/10/13/phys-ed-do-marathons-wreck-your-knees/

[5] http://runners.fr/courir-c-est-bon-pour-les-genoux/

[6] http://www.radio-canada.ca/audio-video/pop.shtml#urlMedia=http://www.radio-canada.ca/Medianet/2011/RDI2/RDIEnDirectMatinWeekend201109240900_1.asx

[7] http://www.webmd.com/fitness-exercise/news/20110217/stretch-before-running-new-twist-on-old-debate

 

Le colon géant en partenariat avec le CHUM

La cour intérieure du Complexe Desjardins a fourni une toile de fond animée au partenariat entre Le tour du côlon géant et le Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM).

Cette fin de semaine de sensibilisation au cancer colorectal a été dirigée par les médecins, infirmières et pharmaciens du CHUM, ainsi que des représentants des principaux commanditaires de l’ACCC, tels que ConvaTec. Les cérémonies d’ouvertures ont été animées par Lorraine Cordeau, épouse du regretté George Thurston et grande amie de l’ACCC. Comme toujours, l’équipe du colon géant était sur place pour répondre aux questions et faire connaître notre cause.

Merci aux coordonnateurs de l’évènement du CHUM et à l’année prochaine!

Améliorer les soins offerts aux Québécois atteints de cancer colorectal

Améliorer les soins offerts aux Québécois atteints de cancer colorectal

Notre association a organisé une conférence unique qui a eu lieu le 23 mars 2011, à l’hôtel Hyatt Regency de Montréal. Au cours de cette conférence, on a traité des modalités du nouveau projet pilote québécois de dépistage du cancer colorectal et on a fait le point sur les lignes directrices relatives au traitement de cette maladie.  D’autres thèmes ont été discutés tel que la prévention primaire par l’importance d’une alimentation saine et de l’exercice. En outre, la notion des communautés de pratiques a été présentée pour orienter les discussions et favoriser une amélioration des soins. Des stratégies pour mettre en place ce modèle ont été suggérées dans le cadre de la chirurgie du cancer colorectal. Finalement, avec l’aide de nos commanditaires principaux, nous avons organisé un forum des patients qui a donné la chance aux patients à un stade avancé du cancer colorectal d’exprimer leurs sentiments et de raconter leur histoire vécue face à la maladie en recevant les thérapies biologiques d’anti-EGFR.

Parmi les participants à la conférence, on trouvait des responsables du projet pilote de dépistage du cancer colorectal, des médecins de famille, des gastroentérologues, des chirurgiens, des oncologues, des radiologues, des épidémiologistes, des généticiens, des pathologistes, des intervenants en oncologie psychosociale, des personnes atteintes de cancer colorectal et des représentants de l’industrie pharmaceutique.

À cette occasion, notre côlon géant, une structure multimédia de 40 pieds de long dont on parcourt l’intérieur, a été exposé sur la Grande Place du Complexe Desjardins, dans le cadre du salon de la santé organisé par le Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM).

Nous tenons à remercier tous nos commanditaires qui ont collaboré au succès de cette conférence!

Banque Scotia 21k de Montréal et 5k – participer, appuyer, encourager! (17 avril 2011)

Banque Scotia 21k de Montréal et 5k – participer, appuyer, encourager! (17 avril 2011)

Cette année encore, les coureurs, marcheurs et bénévoles de l’ACCC seront présents!

L’ACCC est fière de participer aux épreuves du défi caritatif de la Banque Scotia organisées dans cinq grandes villes du Canada!

L’an dernier, notre équipe CHEEKY BUTTS s’est fait remarquer! En marchant ou en courant, ses quelques 100 participants sont parvenus à réunir au total plus de 20 000 $, qui seront utilisés pour sensibiliser et informer les gens au sujet du cancer colorectal, fournir un soutien aux personnes atteintes de cette maladie et intensifier les efforts déployés par l’ACCC pour défendre leurs intérêts dans toutes les régions du pays.

Cette année, l’équipe FAITES VOIR VOS FESSES de l’ACCC compte bien « faire du bruit », ce qui cadre bien avec notre campagne nationale de sensibilisation et les activités connexes. Appuyez-nous en recrutant le plus grand nombre possible de participants pour notre équipe. Le défi est une activité à la fois amusante et utile, car il permet à l’ACCC d’attirer l’attention sur le cancer colorectal et sa prévention tout en faisant la promotion d’une activité physique agréable à laquelle tous peuvent participer.

L’ACCC assumera les frais d’inscription des participants qui amasseront au moins 250 $ lors d’une de ces épreuves (il y a une date limite pour s’inscrire dans certaines villes). Elle leur fournira également un t-shirt de sa campagne FAITES VOIR VOS FESSES à porter lors de l’épreuve, une gracieuseté rendue possible par la générosité de nos commanditaires nationaux (Sixty Nine Jeans,  Rothschild et Absolute Travel)!

Pour de plus amples renseignements au sujet du code qui DOIT être utilisé pour l’inscription, communiquez avec Gail Grief [ gailg@colorectal-cancer.ca ou 1-877-50-COLON (26566)]. Si vous ne comptez ni marcher ni courir, s’il vous plaît, envisagez de commanditer l’équipe de l’ACCC et venez nous encourager le jour même, sur le site! Vous pouvez également être bénévole ce jour-là.

—–

Voici les dates des épreuves du défi caritatif tenues dans différentes villes canadiennes ainsi que des liens vers les sites Web afférents:

Montréal – Banque Scotia 21k de Montréal et 5k

17 AVRIL

www.canadarunningseries.com/monthalf/

(en français ou en anglais)

Halifax – Scotiabank Blue Nose Marathon

20 DE 22 MAI

www.bluenosemarathon.com

(site web disponible en anglais seulement)

Calgary – Calgary Marathon

29 MAI

www.calgarymarathon.com

(site web disponible en anglais seulement)

Vancouver – Scotiabank Vancouver Half Marathon & 5K

26 JUIN

www.canadarunningseries.com/svhm/

(site web disponible en anglais seulement)

Toronto – Scotiabank Toronto Waterfront Marathon

16 OCTOBRE

www.torontowaterfrontmarathon.com

(en français ou en anglais)