Archive for March, 2010

Lutte contre le cancer: La pensée positive, un mythe?

Lutte contre le cancer: La pensée positive, un mythe?

La professeure et chercheuse au Centre de recherche de cancérologie de l’Université Laval Josée Savard.

Très en vogue depuis quelques années, la théorie de la pensée positive comme élément de la lutte au cancer reçoit cette semaine une salve de la part de la professeure et chercheuse au Centre de recherche de cancérologie de l’Université Laval Josée Savard.

Doutant fortement de la pertinence d’une pensée positive qui, en fin de compte, mènerait souvent les patients vers l’anxiété et la culpabilité, Josée Savard publie, jeudi, le livre Faire face au cancer avec la pensée réaliste. «J’ai souvent vu, en clinique, des gens qui voulaient adopter la pensée positive, mais ce n’est pas tout le monde qui est doué pour ça, a expliqué la professeure et chercheuse à Métro. Ceux qui n’y parviennent pas ressentent plusieurs émotions négatives, et c’est pire s’ils doivent faire face à une récidive de leur maladie.»

La popularité de la théorie de la pensée positive se traduit par la publication de nombreux livres qui peuvent nuire aux patients plus fragiles ou plus influençables, selon l’auteure.

Pensée réaliste
«Je comprends l’attrait de ces livres, a indiqué Mme Sa­vard. On voudrait tant avoir le contrôle sur notre santé ! Malheureusement, on ne peut pas avoir un contrôle absolu, et se cacher de toutes les pensées négatives n’aide en rien.»

Mettant de côté la pensée positive, Josée Savard tente de mettre de l’avant la pensée réaliste, un courant de pensée qui est utilisé par de nombreux psychologues et psychiatres et qui est de plus en plus enseigné dans les universités. «La pensée réaliste consiste à voir les défis et les menaces que la vie comporte, mais à voir aussi ses bons côtés, a détaillé Mme Savard. Il s’agit de voir tous les scénarios, sans faire abstraction de toutes les pensées négatives.»

Aussi connu sous le nom d’optimisme réaliste, ce courant de pensée ne peut pas guérir les personnes atteintes de maladie – pas plus que la pensée positive, rappelle Josée Savard –, mais il peut aider les patients à traverser plus sereinement l’épreuve du cancer. «On pense souvent que la seule façon d’avoir de l’espoir, c’est de verser dans la pensée positive, mais voir une situation dans son ensemble, c’est aussi efficace.»


Source: journalmetro.com

Bienvenue au nouveau blog français de l’ACCC!

Bonjour! À l’occasion du mois nationale de la sensibilisation au cancer colorectal de 2010, nous lançons le nouveau blog français de l’Association canadienne du cancer colorectal (ACCC).

Ce blog nous permettra de communiquer directement et rapidement avec nos membres et le public en publiant des notes sur les dernières nouvelles, ressources, conférences, guides de mode de vie sain, et toutes autres informations pertinentes reliés à notre campagne de sensibilisation au cancer colorectal.

Nous avons aussi une présence sur Facebook et Twitter alors tenez-vous au courant et partagez vos commentaires.

Le cancer colorectal est évitable, traitable et guérissable! Poser des questions et s’informer : un grand pas vers l’adaptation. Ensemble, nous pouvons changer les choses!