Des symptômes inquiétants: Quand consulter?

Malgré que le cancer colorectal soit le 2e cancer le plus meurtrier au Canada, ses symptômes sont encore méconnus du grand public. Mal de ventre, fatigue, troubles digestifs, quand doit-on consulter?

Dans un premier temps, ce qu’il faut savoir c’est que le cancer colorectal est une maladie sournoise qui, dans son premier stade, ne comporte bien souvent pas ou peu de symptômes. Ce cancer est une maladie à évolution lente qui peut se développer chez un individu pendant des années avant qu’elle ne soit détectée, d’où l’importance du dépistage précoce. Par contre, il existe également des symptômes incontournables et non négligeables qu’il est impératif de prendre en considération. Le cancer colorectal est une maladie traitable dans plus de 90 % des cas lorsqu’elle est détectée tôt, c’est pourquoi il importe de consulter un médecin le plus rapidement possible lorsqu’un doute persiste.

 

Malaises intestinaux : constipation, diarrhée, flatulences et ballonnements

 Lorsqu’il y a présence d’une tumeur dans l’intestin, selon le stade d’évolution et l’emplacement de celle-ci, le transit des selles s’effectue avec difficulté. La présence d’une masse dans l’intestin peut bloquer le transit, causant de la constipation, des flatulences et des ballonnements. Il peut arriver que des périodes de constipations soient suivies de périodes de diarrhée et vice versa.

Par contre, la constipation et la diarrhée peuvent parfois être causées par une alimentation pauvre en fibre et en eau, et un manque d’exercices. Ces symptômes ne sont pas nécessairement liés à une tumeur cancéreuse, et il est possible qu’un professionnel de la santé vous recommande un traitement pour enrayer ceux-ci. Par contre, si ces symptômes persistent au-delà de plusieurs jours, malgré les traitements et une alimentation équilibrée, n’hésitez pas à consulter un médecin et à demander à passer un test de dépistage du cancer colorectal.

 

Crampes abdominales

 Une tumeur intestinale peut engendrer des crampes abdominales en empêchant le transit de se faire normalement et peu causer une obstruction du côlon. Des douleurs importantes peuvent également être ressenties lorsqu’il y a perforation de la paroi intestinale par une tumeur, ce qui constitue une urgence médicale. Il est préférable de consulter un médecin le plus rapidement possible lorsqu’il y a douleur abdominale et crampes intenses et récurrentes. Si des douleurs abdominales vous empêchent de vaquer à vos occupations quotidiennes, n’hésitez pas à consulter.

 

Sang dans les selles

Un individu qui présente du sang dans ses selles devrait toujours consulter un médecin. En effet, la présence de sang dans les selles est signe qu’il y a un problème de santé. Ce symptôme est bien souvent le plus alarmant de tous et aussi le plus courant chez les personnes atteintes d’une tumeur colorectale. Le passage des excréments dans le côlon se frotte à la tumeur existante, la faisant saigner. Du sang peut également s’écouler entre les selles et peut être observé sur le papier hygiénique. Par contre, la présence de sang peut aussi être causée par des problèmes de santé courants tels que les hémorroïdes, la constipation sévère, la maladie de Crohn, etc. Dans tous les cas, une consultation s’impose.

 

Perte de poids inexpliquée et perte d’appétit

Les inconforts liés à la présence d’une tumeur dans le côlon peuvent engendrer une perte d’appétit et par conséquent une perte de poids. Une perte de poids inexpliqué peut aussi être le signe qu’une tumeur dans le côlon produit des substances chimiques qui accélèrent le métabolisme.

 

Changement à l’apparence des selles

Il est normal d’avoir des selles d’apparences différentes selon votre alimentation et votre mode de vie (ingestion de betteraves, manque d’exercices, manque d’eau, etc.). Par contre, si vous remarquez un changement significatif à l’apparence de vos selles (plus étroite qu’à l’habitude, dure, noire, sanglante, etc.) cela pourrait être signe qu’une tumeur se loge dans votre côlon.

 

Sensation de plénitude

Une sensation de plénitude ou sensation de ne pas avoir vidé complètement ses intestins peut être causée par une tumeur se logeant dans le dernier segment du côlon ou dans le rectum. Retourner à la selle sans réussir à expulser complètement ce qui est contenu dans le côlon peut être le signe qu’une tumeur obstrue en partie le passage des matières fécales, ce qui donne l’impression que l’intestin ne se vide pas complètement.

 

Plusieurs autres symptômes tels que des nausées, des vomissements, une sensation de grande fatigue, etc. peuvent être associés à la présence d’un cancer colorectal. Par contre, il est important de savoir que dans la majorité des cas cette maladie est asymptomatique et impossible à détecter sans un test de dépistage. Le test de dépistage précoce demeure le moyen le plus efficace pour prévenir et vaincre la maladie. Dans la majorité des cas où le cancer colorectal s’est avéré mortel, la maladie avait été détectée à un stade avancé.

Les personnes de 50 ans et plus ainsi que celles ayant un historique de cancer colorectal dans la famille devraient passer un test de dépistage au moins tous les deux ans. Rappelons que le test de dépistage le plus efficace à ce jour, demeure la colonoscopie et que la découverte de polypes à un stade précoce est le meilleur moyen de prévenir le développement avancé de la maladie.

 

Souvenez-vous qu’un simple test de dépistage du cancer colorectal pourrait vous sauver la vie!