IMG_0289Mon nom est Linda Wilkins et j’ai 70 ans. J’ai réussi à me rendre à cet âge en grande partie grâce à l’aide que j’ai reçu de l’ACCC et son groupe de soutien CCRAN, dirigé par Filomena Servidio-Italiano.

J’ai été diagnostiqué avec un cancer colorectal de stade IV en août 2005. J’ai subi ma première opération pendant le mois de novembre afin d’éliminer les tumeurs primaires qui envahissaient 75 pourcent de mon côlon. Par la suite, un cycle complet de chimiothérapie m’attendait.

Ensuite, en mars 2006, j’ai eu une seconde opération pour retirer une métastase dans mon poumon droit. Et par la suite, encore plus de chimiothérapie.

Par après, on a découvert que j’avais une tumeur inopérable sur le côté droit de ma poitrine. Même après un cycle de radiothérapie et plus de chimiothérapie, mon oncologue m’a annoncé que la prochaine étape était les soins palliatifs.

Lorsqu’on m’a dévoilé cette nouvelle, je n’étais pas au courant de l’ACCC, ni de leur récent groupe de soutien CCRAN. Je m’étais obligée à accepter le pronostic du médecin. Heureusement, à sa clinique, j’ai entendu un homme parler à propos du groupe CCRAN et de son traitement personnel. Je lui ai posé quelques questions et il m’a suggéré de venir à la prochaine rencontre, qui était le dimanche suivant.

Lors des réunions mensuelles du groupe CCRAN, chacun parle de ses situations pour ensuite échanger sur les différentes façons de s’entraider face à cette maladie. Filomena nous présente une panoplie de nouvelles recherches et beaucoup d’informations à chaque réunion. Elle nous explique en détails les mises à jour et les dernières découvertes. Nous sortons de ses réunions avec encore plus de connaissances à chaque fois.

C’est à ce moment que ma vie a pris un nouveau tournant. J’ai tellement appris que je n’ai jamais regardé derrière. J’ai reçu le traitement par Avastin à Buffalo. Grâce à Filomena et sa référence à un chirurgien thoracique, j’ai été capable d’obtenir la fameuse opération inopérable à l’Hôpital général de Toronto.

Mon histoire date de plus de 7 ans maintenant et je suis toujours sans aucune trace de la maladie. Suis-je une exception? Peut-être. Par contre, j’ai appris la leçon la plus importante, qui est d’être son propre militant. Essayez de transmettre ce message à tous ceux qui écouteront.

Je dois ma vie à l’ACCC et leur groupe de soutien CCRAN.

 

Sincèrement,
Linda Wilkins