Carolyn Bertram, ministre de la Santé et du Mieux-être de l’Île-du-Prince-Édouard, est fière d’annoncer l’ajout de dix nouveaux médicaments au formulaire provincial de médicaments, à partir du 1er juillet 2010.

« Ces médicaments offriront un appui à des centaines d’Insulaires qui souffrent du cancer colorectal, de la polyarthrite psoriasique, de la polyarthrite rhumatoïde grave, de l’hypertrophie bénigne de la prostate, de problèmes de coagulation sanguine, de la dégénérescence maculaire et de la spondylarthrite ankylosante, » explique la ministre Bertram.

La province ajoute 10 nouveaux médicaments au programme de couverture des médicaments, ce qui améliorera la qualité de vie des Insulaires. Cette année, le budget lié au formulaire augmentera de plus de 1,3 million de dollars.

L’Île-du-Prince-Édouard ajoute six médicaments très coûteux :

• Lucentis, pour le traitement de la forme humide de la dégénérescence maculaire liée à l’âge;
Avastin, pour le traitement du cancer colorectal métastatique;
• Remicade, pour la spondylarthrite ankylosante;
• Enbrel, pour la spondylarthrite ankylosante et la polyarthrite psoriasique;
• Humira, pour la spondylarthrite ankylosante et la polyarthrite psoriasique;
• Orencia, pour la polyarthrite rhumatoïde grave.

Les patients devront satisfaire à des critères établis et une évaluation du revenu sera faite afin d’établir le montant du copaiement pour le programme d’aide pour les médicaments très coûteux. Au total, ces médicaments à coûts élevés aideront environ 200 personnes dans la province au cours de cette année financière. Les patients qui reçoivent des traitements devraient communiquer avec leur médecin traitant pour s’informer au sujet de la couverture des médicaments annoncée aujourd’hui.

Souvenons-nous de la présence de l’Association canadienne du cancer colorectal (ACCC) à l’Île-du-Prince-Édouard il y a quelques semaines. La ministre Bertram soutenait fortement l’amélioration des soins du cancer colorectal durant la session législative de l’ACCC du 14 avril, qui mettait l’accent sur l’importance du dépistage et l’accès à l’Avastin et aux autres thérapies ciblées.

À l’annonce de la nouvelle, Barry Stein, président de l’ACCC, est très heureux de déclarer: “L’ACCC souhaite féliciter le gouvernement de l’Île-du-Prince-Édouard pour avoir rendu l’Avastin plus accessible aux patients atteints du stade avancé du cancer colorectal… Dans certains cas, couplé à chirurgie, les patients peuvent trouveront peut-être un remède. Nous sommes optimistes que le critère d’accès à ce médicament serait aligné avec les autres provinces.”