Depuis quelques mois, on peut voir des fesses un peu partout : sur le web, en affichage sauvage, à la télé, sur les transports en commun. La responsable? L’agence Ogilvy Montréal, qui cette année encore a conçu bénévolement la campagne que l’Association canadienne du cancer colorectal (ACCC) tient depuis mars, mois de la sensibilisation à ce type de cancer.

Sous le thème «Faites voir vos fesses», la campagne vise à conscientiser de façon ludique à l’importance des tests de dépistage.

En télé, un message joue sur une activité qui occupe parfois certains employés de bureau : s’asseoir sur une photocopieuse pour immortaliser son popotin.

Les affiches (métro, autobus et affichage sauvage) montrent quant à elles une paire de fesses et une adresse : Faitesvoirvosfesses.ca, le microsite de la campagne. L’internaute peut y sélectionner une photo de fesses et la faire suivre à ses amis, ou alors ajouter une photo des siennes et partager le tout sur Facebook.

Les normes canadiennes de la publicité (NCP) a reçu deux plaintes au sujet de la campagne «Faites voir vos fesses». La Division des normes de NCP s’est penché attentivement sur le message publicitaire faisant l’objet des plaintes. Bien qu’elle soit volontairement provocante, cette publicité n’est pas dégradante et ne dégage aucune connotation sexuelle. NCP est donc parvenue à la conclusion qu’elle n’enfreignait pas les normes du Code canadien des normes de la publicité qui est l’outil principale de l’autoréglementation de l’industrie de la publicité.

Étant donné que l’ACCC est toujours intéressé à connaître la perception que le grand public a de nos communications publicitaire, nous vous encourageons à partager vos commentaires sur notre blogue.