Pour traiter un cancer du colon avec métastases, plusieurs médicaments existent. Parmi eux, le cetuximab est un traitement chimiothérapique couramment utilisé. Cependant seulement 60% des patients répondent à ce traitement. L’une des raisons de l’échec chez les autres patients a été découverte il y a quatre ans : la présence de mutations sur le gène K-Ras est associée à une résistance accrue au traitement à base de cetuximab. C’est pourquoi, depuis cette découverte, l’intégrité de K-Ras est vérifiée avant d’utiliser ce médicament afin d’éviter au maximum un traitement inutile et lourd en effets secondaires. Cependant, K-Ras n’explique pas toutes les résistances à ce traitement : certaines restaient jusqu’alors inexpliquées.

Des chercheurs du Service d’Oncologie de l’Hospital del Mar de Barcelone, en collaboration avec la fondation Jiménez Diaz de Madrid, ont peut-être trouvé la clef du mystère, puisqu’ils ont découvert un nouveau marqueur à prendre en compte en cas de traitement au cetuximab : la protèine MKP-1. En effet, les scientifiques barcelonais se sont rendu compte que des taux élevés de MKP-1 sont associés à une résistance au traitement cetuximab.

Ainsi, un patient présentant des mutations sur K-Ras ou des taux élevés de MKP-1 ne pourra pas être traité par le cetuximab. Une alternative ? Oui, l’irinotecan en est une, par exemple. Mais là encore, des Barcelonais ont découvert un marqueur de résistance à ce traitement. En effet, un travail mené par Diego Arango Corro, de l’Institut de recherche de l’hôpital Vall d’Hebron de Barcelone, a mis au jour l’existence d’une protéine responsable d’une partie de la résistance au traitement à base d’irinotecan : la protéine aprataxine, qui est une protéine de réparation de l’ADN. Les chercheurs ont découvert que des taux élevés de cette protéine annulaient l’effet du médicament qui a justement pour rôle de casser l’ADN des cellules cancéreuses.

Voici donc un troisième marqueur dont il serait opportun de vérifier la présence avant d’appliquer un traitement à un patient atteint de cancer du colon.


Source: medicalnews-blog.fr