Le Dr Pierre Audet-Lapointe.

50 000 québécois recevraient un diagnostic de cancer en 2010 contrairement aux 45 000 estimés par la Société canadienne du cancer mercredi, un écart de 10%.

Ces chiffres révisés ont été présentés jeudi par Coalition priorité cancer, alléguant que comme le Québec ne dispose actuellement pas d’un registre national des cancers, certaines données cliniques n’ont pas été prises en compte dans les chiffres présentées mercredi et ne sont donc pas représentatifs de la réalité de la Belle Province.

Présent pour l’occasion, le porte-parole de la coalition, le Dr Pierre Audet-Lapointe a d’ailleurs noté que le Québec faisait piètre figure en ce qui a trait à l’état de situation du cancer, et se trouve même « au dernier rang des provinces canadiennes et parmi les pires des nations industrialisées ».


Source: 24hmontreal.canoe.ca