Enfin, le mois de la sensibilisation au cancer colorectal est arrivée et l’Association canadienne du cancer colorectal (ACCC) est fière d’annoncer sa nouvelle campagne SAUVEZDESFESSES.CA servant à promouvoir le dépistage du cancer colorectal au Canada ainsi qu’à soutenir la mission de l’ACCC qui est de promouvoir la sensibilisation, l’éducation, le soutien et la défense action.

L’ACCC encourage l’Implantation de programmes de dépistage pour la population dans toutes les provinces. Nous avons ouvert la voie, à travers différentes campagnes dans plusieurs médias et grâce à notre campagne phare, l’exposition du Côlon géant qui a sillonné le pays, à encourager les individus à se faire dépister.

Une nouvelle recherche menée par le Memorial Sloan-Kettering Cancer Center aux États-Unis a démontré pour la première fois que retirer les polypes précancéreux pourrait réduire de moitié les chances de succomber à la maladie. “Ceci vient souligner la position de l’ACCC qui considère qu’un dépistage fréquent devrait être une priorité au Canada”, selon Berry D. Stein, président de l’ACCC. Afin de renforcer leur message, c’est-à-dire que le cancer colorectal est évitable, traitable et guérissable, l’ACCC lance un programme multimédia demandant au public, et ce plus que jamais, de soutenir l’ACCC en rependant le message qu’un dépistage fréquent peut sauver des vies.

L’ACCC lance également sa première journée annuelle tout en bleu afin d’attirer l’attention nationale sur le cancer colorectal et célébrer le courage de ceux et celles touchés par cette maladie. L’ACCC demande au public de participer en portant du bleu et en faisant un don à L’ACCC le 2 mars 2012, pour aider à promouvoir la sensibilisation au cancer colorectal.

« Cette année au Canada, plus de 22 200 hommes et femmes seront diagnostiqués avec la maladie et environ 8 900 en mourront », selon Barry Stein. « Il n’y pas de meilleurs temps qu’aujourd’hui pour faire tout ce que nous pouvons afin de prévenir la maladie ». Ainsi, voici 10 actions que vous pouvez faire pour vous aider à prévenir la maladie :

Frank Pitman et Michelle Sylvestre de l'ACCC fièrement vêtus de bleu à l'occasion de la journée "tout en bleu" du 2 mars.

 

1.   Consulter un médecin si vous avez des symptômes du cancer colorectal.

Généralement, le cancer colorectal ne vous donnera aucun symptôme. Par contre, dans les stades les plus avancés de la maladie, les symptômes peuvent inclure des selles plus étroites qu’à l’habitude ou du sang dans celles-ci, des crampes abdominales et une perte de poids inexpliqué.

2. Si vous avez plus de 50ans, passez un test de dépistage.

Plus de 90 % des gens diagnostiqués pour un cancer colorectal ont 50ans et plus et la moyenne d’âge pour recevoir un diagnostique est de 64ans. Les recherches démontrent qu’à partir de l’âge de 50ans, une personne sur quatre aura des polypes. La meilleure façon de prévenir le cancer colorectal est de se faire dépister pour la maladie, et ce régulièrement.

3. Manger sainement et de façon équilibrée

Les recherches ont démontré qu’une alimentation riche en fruits et légumes, en grains entiers, en protéine maigre et en gras insaturés était reliée a une diminution du risqué de développer un cancer colorectal. Inversement, une alimentation riche en viande rouge, en nourriture transformée et en gras saturé a été reliée à un risque accru de développer la maladie.

4. Maintenir un poids santé

L’excès de poids et l’obésité ont été clairement reliés à une augmentation du risque de développer un cancer colorectal. Il est donc essentiel de maintenir un poids santé au courant de sa vie afin d’aider à prévenir la maladie.

5. Maintenir un rythme de vie actif

Les études ont démontré que les personnes qui pratiquent une forme modérée et régulière d’exercice telle que la marche rapide, la danse et le patin, ont un risque plus faible de développer un cancer colorectal que les individus inactifs. L’exercice physique peut réduire jusqu’à 40 % les risques de développer la maladie. L’exercice tend aussi à réduire l’incidence d’autres facteurs de risques du cancer colorectal, comme l’obésité et le diabète.

6. Consulter un médecin si vous avez des antécédents de cancer colorectal dans la famille.

Les personnes porteuses de certaines mutations génétiques reliées au cancer colorectal sont le plus à risques de développer la maladie. Si une personne dans votre famille est porteuse du “FAP ou du HNPCC” consultez un médecin et demander à passer un test de dépistage du cancer colorectal.

7. Faites enquête sur votre histoire médicale familiale

Souvenez-vous d’aviser votre médecin à propos des membres de votre famille qui ont eu des polypes ou le cancer colorectal. Il est aussi important d’en discuter avec les membres de votre famille, ainsi ils seront conscients des risques et pourront être dépistés.

8. Discuter de votre historique médical personnel avec votre médecin.

Comme vous avez sans doute deviné, discuter de votre propre historique médical est extrêmement important lorsqu’il s’agit de la prévention du cancer. Ne supposez pas que le médecin saura tout de vous.

9. Éviter de fumer.

Cessez de fumer! Fumer est associé de façon significative à une incidence du cancer colorectal. Cela augmente vos risques pour deux raisons principales. Premièrement, l’inhalation et l’ingestion de la fumée du tabac envoient des produits carcinogènes dans le côlon. Deuxièmement, il semblerait que le tabac augmente la grosseur des polypes.

10. Réduire sa consommation d’alcool.

Réduisez votre consommation d’alcool. Il a été démontré que la consommation régulière excessive d’alcool augmente le risque de développer un cancer colorectal.